Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 09:51

Les travaux de rénovation de la salle des Fêtes avaient débuté le lundi 9 décembre et aurait du s'achever à la mi-janvier. Ce ne sera pas le cas compte tenu des "surprises" du chantier. Au départ un relooking de la salle pour lequel nous avions reçu une subvention : remplacement des dalles du plafond, un revêtement solide des murs, des couleurs vives propres à égayer la salle, une changement de la fresque, un nouveau sol pour la scène.

10 décembre : Le lambris qui couvrait le bas des murs a été enlevé et laisse apparaitre une ancienne peinture. Le pire devait être le bas des plaques de placoplâtre contre les murs.10 décembre : Le lambris qui couvrait le bas des murs a été enlevé et laisse apparaitre une ancienne peinture. Le pire devait être le bas des plaques de placoplâtre contre les murs.

10 décembre : Le lambris qui couvrait le bas des murs a été enlevé et laisse apparaitre une ancienne peinture. Le pire devait être le bas des plaques de placoplâtre contre les murs.

A l'origine, il était prévu de repeindre les rails de support des plaques du plafond et de remplacer celles-ci. Or à la dépose, il est apparu que l'isolation du plafond bas avait été réalisée avec des chutes de laine de verre (des bandes d'une vingtaine de centimètres de long et de deux mètres de long) et que celle du plafond haut s'était bien tassée, était abimée par endroit ou mal positionnée et que l'isolant ne tenait pas sa place et tombait un peu partout.

 

 

16 décembre : en haut une vue du plafond bas au 1er plan et du plafond haut au second plan. En dessous à gauche, les chutes d'isolant du plafond bas, à droite, le plafond haut où l'on aperçoit l'ancien plafond et sa tapisserie d'il y a au moins trente ans.
16 décembre : en haut une vue du plafond bas au 1er plan et du plafond haut au second plan. En dessous à gauche, les chutes d'isolant du plafond bas, à droite, le plafond haut où l'on aperçoit l'ancien plafond et sa tapisserie d'il y a au moins trente ans.16 décembre : en haut une vue du plafond bas au 1er plan et du plafond haut au second plan. En dessous à gauche, les chutes d'isolant du plafond bas, à droite, le plafond haut où l'on aperçoit l'ancien plafond et sa tapisserie d'il y a au moins trente ans.

16 décembre : en haut une vue du plafond bas au 1er plan et du plafond haut au second plan. En dessous à gauche, les chutes d'isolant du plafond bas, à droite, le plafond haut où l'on aperçoit l'ancien plafond et sa tapisserie d'il y a au moins trente ans.

Première surprise et nécessité de refaire une isolation performante. Du coup l'idée est venue de remplacer les dalles de plafond par un plafond en placoplâtre dont une partie décorative et insonorisante.

 

Deuxième surprise lorsque les restes d'isolant thermique ont été retirés du plafond haut. L'ancien plafond de la salle des fêtes est apparu, pas gênant en soi, sauf que des morceaux en carton mâché ont commencé à se détacher et à tomber. Il fallait faire quelque chose et les retirer. De toute façon, ce plafond ne servait à rien et tant qu'à faire, autant faire propre. Un travail qui s'est avéré pénible. Les employés de l'entreprise Garette et leur patron ont travaillé avec masques anti-poussières. La fin des mauvaises surprises ? Non.

 

Et troisième surprise, la charpente du plafond est devenu visible avec des parties vermoulues et la peur rétrospective que le plafond ne se soit pas effondré avant.

 

mardi 17 décembre : Des chevrons qui se sont brisés. Une poutre bien vermoulue. Et en dessous l'état d'un chevron qui est tombé tout seul, pratiquement réduit en poussière.mardi 17 décembre : Des chevrons qui se sont brisés. Une poutre bien vermoulue. Et en dessous l'état d'un chevron qui est tombé tout seul, pratiquement réduit en poussière.
mardi 17 décembre : Des chevrons qui se sont brisés. Une poutre bien vermoulue. Et en dessous l'état d'un chevron qui est tombé tout seul, pratiquement réduit en poussière.

mardi 17 décembre : Des chevrons qui se sont brisés. Une poutre bien vermoulue. Et en dessous l'état d'un chevron qui est tombé tout seul, pratiquement réduit en poussière.

Vu l'état de la charpente, le conseil municipal est convoqué pour le lundi 23 décembre en réunion de travail exceptionnelle vu l'urgence des travaux qu'il faudra de toute façon entreprendre.

 

D'urgence l'entreprise de travaux de toiture Linard est contactée. Jeudi 18 décembre à 8h 30, rendez-vous sur site. Heureusement les fermes sont en bon état, mais il faut changer la charpente du plafond. Des solives en lamellé collé d'une portée de 9 m seront posées de part et d'autre des fermes pour soulager la toiture et renforcer les fermes, puis des chevrons dans l'autre sens pour le plafond qui sera raillé et accueillera des plaques de placoplâtre. Mais l'entreprise, en vacances de fin d'année le lendemain, ne pourra pas intervenir avant le 6 janvier. Pour ne pas perdre de temps, l'entreprise Garette, qui ne prendra pas de vacances de fin d'année, sera chargée de démolir l'ancienne charpente et préparer l'intervention de l'entreprise Linard.

 

lundi 23 décembre : voilà ce que verra le conseil municipal, ayant échappé à la vue du plus sale du travail. Plusieurs bennes de la déchetterie seront remplies avec les gravas du chantier.

lundi 23 décembre : voilà ce que verra le conseil municipal, ayant échappé à la vue du plus sale du travail. Plusieurs bennes de la déchetterie seront remplies avec les gravas du chantier.

Entre temps, le chantier aura bien avancé. Les rails de support ont été posés aux solives du plafond bas (la charpente posée il y a une trentaine d'années était en très bon état) le 20 décembre. L'électricien de l'entreprise Martini a posé les câbles dans cette partie.

 

Le plafond dangereux de l'autre partie à été démonté par l'entreprise Garette et une ancienne ventilation a été descendue à l'aide d'un palan le 26 décembre.

A gauche, le plafond bas a été raillé le 20 décembre. A droite, toute la charpente du plafond haut a été débarassée le 26 décembre.A gauche, le plafond bas a été raillé le 20 décembre. A droite, toute la charpente du plafond haut a été débarassée le 26 décembre.

A gauche, le plafond bas a été raillé le 20 décembre. A droite, toute la charpente du plafond haut a été débarassée le 26 décembre.

A ce jour, trente centimètres d'isolant ont été posé au plafond bas. Toutes les bandes ont été scotchées avec de l'adhésif spécial, en avance de quelques mois sur la nouvelle réglementation. L'autre plafond recevra de la laine de roche soufflée sur trente centimètres également.

 

La première plaque phonique a été visée ce jour. Pratiquement tout le plafond de la salle basse sera posé ce soir.

 

Un mur en siporex est en cours de montage devant la scène.

2 janvier : première plaque phonique posée.

2 janvier : première plaque phonique posée.

Souhaitons que ce soit la dernière mauvaise surprise de ce mandat au cours duquel vieilleries et malfaçons diverses se sont révélées derrière une façade de bon aloi. A quelque chose, malheur est bon : la salle des Fêtes aura été pratiquement totalement rénovée. Fin des travaux, fin février.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens