Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mars 2021 7 14 /03 /mars /2021 17:20

 

La commune a préparé un terrain, près de chemin du Révoi, pour créer un verger communal.

 

Il y sera planté une vingtaine d'arbres fruitiers. Nous les avions commandé en novembre, mais le magasin n'a pas réservé la commande en totalité. On récupère une partie de la commande demain et pour le reste on ira voir ailleurs.

Bientôt un nouveau verger
Partager cet article
Repost0
14 mars 2021 7 14 /03 /mars /2021 17:18

 

27 février 2021

 

Les pluies de février ont apporté beaucoup d'eau dans le ruisseau des Marais mais aussi dans l'ancien lit.

Au premier plan, la sortie de l'étang qui déborde. Bien que le ruisseau n'alimente plus l'étang, celui-ci est constamment à un très haut niveau de remplissage. Dire que la renaturation du ruisseau devait s'accompagner d'une transformation de l'étang en zone humide, d'après les spécialistes. Beaucoup de pluie et un canal qui fuit, font qu'on en est loin. On ne nous a pas cru..

Au premier plan, la sortie de l'étang qui déborde. Bien que le ruisseau n'alimente plus l'étang, celui-ci est constamment à un très haut niveau de remplissage. Dire que la renaturation du ruisseau devait s'accompagner d'une transformation de l'étang en zone humide, d'après les spécialistes. Beaucoup de pluie et un canal qui fuit, font qu'on en est loin. On ne nous a pas cru..

Partager cet article
Repost0
3 février 2021 3 03 /02 /février /2021 09:20

Le niveau de la Meuse monte après toutes ces journée de pluie. Comme très souvent, l'eau envahit aussi le parc de la mairie, envahissant la partie basse autour du pommier.

2 février 2021

2 février 2021

Partager cet article
Repost0
3 février 2021 3 03 /02 /février /2021 09:17

Les sangliers s'en sont donnés à cœur joie dans le petit sous-bois de la chapelle de Massey. Le sol a été entièrement labouré.

9 janvier 2021

9 janvier 2021

Partager cet article
Repost0
17 mai 2020 7 17 /05 /mai /2020 09:00

 

On nous avait signalé des chenilles dans des arbustes le long du chemin de la prairie au niveau de la station d'épuration. On m'avait parlé de chenilles processionnaires, mais ce n'est pas le cas bien qu'elles puissent y faire penser : toiles qui englobent totalement les arbustes et amas de chenilles.

Fausse alerte à la chenille processionnaire
Fausse alerte à la chenille processionnaire

En réalité, il s'agit de chenilles d'hyponomeutes, inoffensives pour l'homme, de quelques centimètres de long et en grappes.

L'hyponomeute est un petit papillon dont les chenilles, très voraces, dévorent sans complexe les feuilles de nombreux arbres fruitiers et d'ornement. Inoffensives pour l'homme, elles causent surtout des nuisances esthétiques du fait des défoliations massives et du tissage de grandes toiles blanches.

 

On les observe depuis trois ans sur les bords du chemin.

Partager cet article
Repost0
17 mai 2020 7 17 /05 /mai /2020 08:31

 

Sur la route de Trondes, les marais accueillent tout un troupeau de chevaux de race König Poski. Après ce long confinement, cela peut être un but de promenade.

 

Le conservatoire des espaces naturels de Lorraine a réaménagé le site : enclos, nouvelle cabane pour les chevaux, sentier de découverte un peu étroit si l'on veut observer les règles de distanciation.

Envie de sortir : chevaux, cigognes et orchidée
Envie de sortir : chevaux, cigognes et orchidée

Lorsque vous descendez le chemin d'accès, vous devriez apercevoir deux chevaux isolés du reste du troupeau . Visuellement ils semblent en moins bonne santé que les autres : os saillants, démarche difficile.

 

Pour voir les chevaux, il faut longer la clôture sur une vingtaine de mètres, par le petit sentier fauché depuis peu. Les 9 chevaux sont souvent là, broutant l'herbe qui leur parait d’ailleurs meilleure de l'autre côté des barbelés. De temps à autres les deux chevaux isolés rejoignent le troupeau qui aurait  tendance à les rejeter.

 

Le sol est très spongieux à certains endroits et les chevaux s'y enfoncent jusqu'aux genoux. Impressionnant mais ils s'en sortent bien.

Le chemin de promenade est inégal, attention aux foulures. Légèrement spongieux ou avec des trous ou des racines.

Envie de sortir : chevaux, cigognes et orchidée

Vous trouverez en vous promenant cette orchidée sur le sentier sauvée par les personnes qui entretiennent le site.

 

Si vous allez au bout du chemin, vous aurez peu être la chance d'apercevoir plein de cigognes, malheureusement bien éloignées. J'en ai compté seize. Inutile de vous dire qu'elles m'ont vu arriver de loin et se sont vite envolées ne laissant qu'un observateur sur place. Prenez des jumelles et prenez votre temps pour approcher.

Partager cet article
Repost0
6 mai 2019 1 06 /05 /mai /2019 17:12

 

Beaucoup de personnes reçoivent actuellement un courrier recommandé avec accusé de réception concernant la procédure de protection réglementaire visant à protéger la ressource en eau potable provenant de la station de pompage des Marais. Les principaux risques de contamination des eaux souterraines sont liés à l'urbanisation du secteur des forages.

 

Il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

 

Il s'agit simplement de prévenir les personnes concernées des deux enquêtes conjointes (publique et parcellaire) qui se dérouleront entre le 3 juin et le 19 juin. Et qu'elles ont la possibilité de consulter le dossier en mairie ou de s'exprimer sur le sujet en rencontrant le commissaire enquêteur.

Des mesures de protection des eaux captées doivent être réglementairement établies en définissant les périmètres (immédiat, rapproché, éloigné) de protection et les servitudes associées nécessaires à la protection de la ressource.

 

Qui est concerné ?

Toutes les personnes propriétaires de biens dans le périmètre de protection rapproché. Sur le plan ci-dessous à l"intérieur de la ligne orange, autrement dit toutes les propriétaires de puis la rue de Marais jusqu'au quartier Léon Chausson.

Enquête publique : protection de la ressource en eau potable

C'est une obligation de prévenir par lettre avec accusé de réception : c'est la première inquiétude parce qu'il n'est pas habituel de recevoir ce type de courrier.

 

Deuxième inquiétude : il est fait mention dans le courrier du code de l'expropriation. Rien n'a craindre non plus. Il n'est absolument pas question d'exproprier qui que ce soit ou de creuser des tranchées pour faire passer des conduites d'eau chez vous.

 

Une troisième inquiétude peut-être : l'arrêté pris par le Préfet dont la forme est plutôt indigeste.

 

Les enquêtes doivent déboucher sur une déclaration d'utilité publique qui débouche sur des servitudes de protection de la santé publique, entre autre éviter toute pollution des nappes phréatiques (par exemple, vous sensibiliser à la pratique d'un jardinage sans pesticides).

 

 

Partager cet article
Repost0
26 avril 2019 5 26 /04 /avril /2019 22:27

 

Comme beaucoup, j’ai vu les images de ce qui s’apparentait à une agonie infiniment lente et douloureuse, partagée par ceux et celles qui, impuissants et résignés, y assistèrent en direct ou par écran interposé.

 

C’est alors qu’une vision me traversa l’esprit : celle de « Notre-Mère » la Terre, ce Temple universel, commun à tous les êtres humains, qui lui aussi tremble sur ses bases.

 

Nous le savons, nous le voyons, mais nous ne faisons rien ou si peu pour éviter ce qui semble inexorable : la destruction graduelle de notre environnement et, à moyen terme, la disparition de notre humanité, ou du moins d’une grande partie.

 

Mais là, il sera certainement trop tard pour pleurer et reconstruire…

 

ST, GM RC

Partager cet article
Repost0
7 avril 2019 7 07 /04 /avril /2019 16:53

 

Des travaux de taille des arbres viennent d'être effectués au verger conservatoire qui dépend de la codecom, derrière la maison des associations. Cela n'avait ps été fait l'an dernier.

 

Ce verger a été établi en 2004 sur un terrain communal sous compétence intercommunale (de Void) avec des espèces locales. Depuis cette date, la taille des arbres a été réalisée de manière irrégulière. En principe, l'herbe ne devrait être fauchée que deux fois par an.

 

Il y avait déjà des arbres fruitiers et le terrain était en fait le jardin de l'instituteur et de l'école, devenue maison des associations. Les arbres les plus anciens ont été plantés en 1928. Un centenaire à préparer.

 

 

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2018 6 08 /12 /décembre /2018 16:40

 

Une biche flottait à la surface du canal morte sans doute d'épuisement à vouloir s'échapper du piège des parois verticales des berges.

 

Il existe des systèmes de plans inclinés permettant de remonter le long des parois d'un canal jusqu'à une plate-forme d'où l'animal peut rejoindre la terre ferme.

 

Un courrier dans ce sens sera adressé à VNF.

Biche tombée au canal
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens