Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 15:25

 

L'étalement urbain et l'augmentation des surfaces à entretenir amènent les collectivités à s'interroger sur la gestion des villes de demain. À ces difficultés s'ajoute, une réglementation de plus en plus contraignante allant vers la suppression de l'utilisation des produits phytosanitaires dans les espaces publics.

 

 

Pagny a anticipé depuis 2008 : nous sommes "zéro phyto".

 

 

LES PESTICIDES : DEFINITION

 

 

Les produits phytosanitaires (également appelés pesticides) sont des « substances, [...] de nature chimique ou biologique [...] qui sont destinés à :

 

 

- Protéger les végétaux des organismes nuisibles (insectes, champignons,...)

- Limiter la croissance des adventices (végétaux indésirables)

- Réguler la croissance des végétaux (autres que les éléments nutritifs). (Source : EPPO)

 

 

Chaque produit possède une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) correspondant à un numéro à 7 chiffres. Il peut à tout moment être retiré du marché, son utilisation est alors illégale. Vous pouvez consulter le site internet E-PHY pour vérifier l'homologation de vos produits. (www.e-phy. agriculture.gouv.fr).

 

 

POURQUOI CHANGER ?

 

 

Impacts sur la santé et sur l'environnement

 

 

L'utilisation de produits phytosanitaires n'est pas sans effet sur l'environnement et la santé : dégradation des milieux naturels, érosion de la biodiversité, exposition des agents techniques mais aussi des usagers (riverains). Des résidus de pesticides sont retrouvés partout, dans l'eau bien sûr, mais aussi dans le sol, l'air, les brouillards et l'eau de pluie !

 

 

En 2010, l'Agence de l'eau Rhin-Meuse a détecté des résidus de pesticides dans 50% des eaux souterraines et 95% des eaux de surfaces. Plus ils sont présents dans notre environnement, plus le risque pour notre santé augmente. Les produits phytosanitaires s'accumulent le long de la chaîne alimentaire provoquant des problèmes de santé sur le long terme en favorisent l'apparition de maladies telles que des cancers (le glyphosate, que l'on trouve dans de nombreux pesticides, vient d'être déclaré cancérigène), des leucémies, ou des maladies neurodégénératives ... Les utilisateurs sont les plus exposés à ces risques à court et long terme.

 

 

REGLEMENTATION

 

 

Décret de 1987 :

- obligations à l'employeur de fournir des EPI (équipements de protection individuelle) pour tous utilisateurs et de stocker les produits dans une armoire spécifique pour les produits phytosanitaires.

 

 

2002 :

- les déchets de produits phytosanitaires doivent être collectés via une filière spécifique.

 

 

Arrêté du 12 septembre 2006 :

- bonne utilisation des pulvérisateurs et gestion des effluents phytosanitaires.

- respecter une zone non traitée à 5m en bordure de cours d'eau.

- respecter un délai de rentrée : interdiction aux personnes de pénétrer dans les lieux traités pendant une durée donnée.

 

 

Arrêté du 27 juin 2011 :

- les lieux publics accueillant des personnes sensibles ne peuvent plus être traités.

 

 

Arrêté du 23 janvier 2014 :

- loi Labbé : interdiction de l'usage des produits phytosanitaires par l'État, les collectivités locales et établissements publics pour l'entretien des espaces verts, promenades, forêts, prévue pour 2020. (Pagny est en avance)

 

VERS LE « ZERO PESTICIDE »

 

Comment atteindre cet objectif ?

 

- En premier lieu, afin de limiter les impacts dus à l'utilisation de produits phytosanitaires, il est primordial de respecter la réglementation et d'appliquer les bonnes pratiques.

 

- Pour réduire l'utilisation des pesticides, des solutions alternatives existent. Néanmoins, ces méthodes seules ne répondent pas à la problématique globale d'entretien des espaces publics.

 

- Il est donc nécessaire de faire évoluer le modèle de gestion traditionnel vers une gestion différenciée des espaces : leurs usages, leur fréquentation et leur potentiel écologique doivent être évalués pour ensuite permettre de définir des objectifs de gestion précis, qui tiennent compte des moyens humains et matériels disponibles.

 

 

Pour aller plus loin :

 

 

Présentations du colloque du 25 sept 2014 http://www.fredon-lorraine.com/fr/colloque-gestion-durable.html

 

En savoir + : www.eau-rhin-meuse.fr

 

Sources de ce document : FREDON LORRAINE

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens