Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 février 2017 6 25 /02 /février /2017 11:17

C'était le samedi 4 février 2017. Extraits du discours d'inauguration.

 

Aujourd’hui, inauguration officielle de la médiathèque quand bien même elle fonctionne depuis plusieurs mois déjà.

 

Gros chantier. Mais au final, ça a de la gueule. L’ensemble est superbe, très clarteux et coloré.

 

Cette médiathèque ne s’est pas créée ex nihilo. Elle est la continuation de la bibliothèque communale dont les prémisses datent de 1997 : 20 ans. Créée à la maison des associations. A l’époque de Mme Maron, l’adjoint en charge de ce dossier était Louis Georges et j’étais sa cheville ouvrière. Très motivé pour sa création.  Je possède encore les plans d’implantation que j’avais alors proposés. Aujourd’hui inutile de vous dire que je suis heureux qu’elle ait tenu bon et qu’elle ait ainsi évolué. Inutile aussi de vous dire que je la surveille de près même si cela ne parait pas.

 

Deux éléments ont fait que nous sommes içi maintenant. Le premier était un problème d’accessibilité, la bibliothèque de la maison des associations étant à l’étage. Le second était que nous avions ces locaux disponibles depuis la construction de la nouvelle école maternelle, facile à aménager pour l’accessibilité et d’une surface supérieure à ce que nous  avions à la maison des associations. De plus cela nous permettait de réhabilité cette ancienne école maternelle.

 

Et puis l’envie et la nécessité d’évoluer, le livre n’étant pas forcément un média facilement  porteur à notre époque de haute technologie et notamment du numérique.

 

La médiathèque vient donc compléter les équipements déjà mis à disposition des habitants de la commune et des communes avoisinantes par la mairie.

 

L'ouverture d'une médiathèque est un acte fort car elle doit permettre à tous l'accès à la culture. Pas seulement la lecture car tout le monde n’aime pas lire des livres.

 

Mais aussi l’accès à l’informatique et à internet, véhicule d’autres apprentissages, d’autres connaissances par une voie non livresque.

 

Culture musicale également par la borne musicale qu’à mis la bibliothèque départementale à notre disposition. Prêt de CD musicaux et de films aussi. Ce sont là des moyens d’attirer des personnes dans une bibliothèque et les convertir peut-être à la passion du livre ou en tout cas leur montrer que quelque chose les intéressera.

 

Lieu de rencontre intergénérationnel, Lieu de délassement, lieu de rencontre convivial, voyez le mobilier, chauffeuses et la cafetière toujours opérationnelle pour un échange autour d’un café.

 

 Lieu de travail : bien des collégiens viennent utiliser les 3 portables mis à disposition. Travail en groupe pour toute recherche.

 

Lieu particulièrement attractif pour les petits enfants et leur espace réservé. Ecoles

 

Bénévoles ont réalisé un travail admirable. Enregistrement de centaines de livres avec leur code et les notices, enregistrement des adhérents par voie électronique. L’informatique n’est pas leur fort pourtant elles sont allées (ce sont surtout des dames) au-delà de leur appréhension de l’outil informatique qui rend bien des services. Elles sont la pierre angulaire, la clé de voûte du fonctionnement de ce lieu. Elles sont efficaces, dynamiques, elles y prennent du plaisir, elles savent accueillir enfants comme adultes, elles accueillent les enfants des écoles en dehors des horaires d’ouverture, …, lecture à voix haute pour les enfants, récemment une animation par des jeunes filles du service civique. Il faut souligner leur engagement et les remercier de tout cœur. Elles constituent une équipe. Elles sont rarement seules à l’accueil.

 

La médiathèque n’a pas encore atteint sa vitesse de croisière : le nombre d’adhérent a fortement augmenté depuis son implantation içi. Des projets sont en réflexion : on a évoqué des conférences, des soirées jeux, des expositions temporaires. No limit.

 

Soutien logistique de la bibliothèque départementale avec le bibliobus, bien sûr qui apporte un complément livresque. Mais aussi l’ordinateur qui permet la gestion des prêts et des adhérents. Sacoche postale. Camélia : je laisse Mme Herenguel s’étendre sur ses nombreuses possibilités (demande de livres, consultation du fonds de la bibliothèque départementale, accès à de nombreux quotidiens, …)

 

La culture dans la ruralité n’est pas chose simple. Si nous ne pouvons aller à la culture, alors qu’elle vienne à nous.

 

Je ne peux tout de même pas terminer mon propos sans parler du coût de cette réalisation. Environ 68 000 € HT, subventionnés aux 3 quarts par l’Etat au travers de la DETR (dotation d’équipement des territoires ruraux), par le département sur le poste « travaux » et sur le poste « mobilier » avec la bibliothèque départementale, par la codecom enfin par un fonds de concours. Les dossiers de subvention qu’il faut monter sont souvent astreignants mais qu’est ce qu’on apprécie ces aides. Merci à ces partenaires grâce auxquels nous pouvons réaliser ce que nous ne pourrions que difficilement faire seuls.

 

En présence de : Romain Reymond-Kellal, sous-préfet, Conseil départemental représenté par Jannot et Bertaux,Francis Leclerc, président de la codecom, Madame Herrenguel, directrice de la Bibliothèque départementale,  M. Campredon du CAUE.

Présence de nos bénévoles Colette, Viviane, Annie, Renée, Chantal, Pierrette, Jocelyne, Louis, Liliane, Véronique, … des membres du conseil  qui se sont impliqués dans le projet depuis les murs jusqu’au mobilier.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens