Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mars 2020 5 06 /03 /mars /2020 09:34

 

Notre Plan Local d'Urbanisme (PLU) a été approuvé à l'unanimité lors du conseil municipal de mercredi 4 mars.

 

Après retour, le lendemain de la délibération envoyée au contrôle de légalité, trois exemplaires du dossier validé ont été déposés à la sous-préfecture (4 cm d'épaisseur pour chaque dossier).

 

La préfecture a un mois pour se prononcer.

 

Dans la foulée, le droit de préemption a été rétabli.

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2019 7 08 /12 /décembre /2019 15:39

La transformation de notre Plan d'Occupation des Sols (POS) en Plan Local d'Urbanisme (PLU) est en cours, initiée il y a bien des années (15 ans) avec bien des péripéties. Mais nous avançons : nous en sommes à l'étape de l'enquête publique. Celle-ci a débuté le mercredi 4 décembre 2019 avec la première permanence du commissaire enquêteur et s'achèvera le 7 janvier 2020.

 

Les prochaines permanences du commissaire enquêteur au cours desquelles, il recueillera les observations écrites ou orales du public, sont les suivantes :

• Jeudi 12 décembre de 2019 14 h. 30 à 17 h.
• Vendredi 20 décembre 2019 de 16 h. 30 à 19 h.
• Samedi 28 décembre 2019 de 9 h. 30 à 12 h.
• Mardi 7 janvier 2020 de 14 h. 30 à 17 h.

 

Un registre dématérialisé au sein duquel le public peut transmettre ses observations et propositions est disponible sur le site Internet : www.e-enquetespubliques.com pendant la durée de l’enquête publique.

 

A ce jour, les documents liés à cette procédure tiennent sur deux étagères et occupent environ 1,60m de longueur.

 

Le PLU est un document d’urbanisme qui, en plus de définir de façon précise le droit des sols applicable à chaque terrain, exprime une volonté de développement cohérent avec un objectif de valorisation et de transmission aux générations futures.

C'est un document élaboré par la Municipalité avec la participation et l’avis de la population locale intéressée ainsi que de nombreuses personnes publiques (services de l’Etat, codecom, Département, Communes limitrophes...).

Le P.L.U. est un document qui régit les règles d'urbanisme applicables sur le territoire d'une commune.


Il "découpe" le territoire en plusieurs zones, chacune étant affectée d'un règlement qui lui est propre.


Toute demande de construction, de modification, de transformation, de réhabilitation, de démolition ou d'agrandissement du bâti est instruite selon les règles du P.L.U. en vigueur.
 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2019 3 01 /05 /mai /2019 22:34

 

Une commission de travail s'était réunie pour proposer de nommer des ruelles, sentiers, passages, place sans nom. Le conseil municipal a ensuite entériné ces propositions

 

  1.  Rue de la Mairie au lieu de rue du Presbytère. La rue qui descend le long de la mairie s'appelait rue du Presbytère parce que la mairie d'aujourd'hui est l'ancien presbytère. Cela n'a plus de sens puisqu'on utilise couramment la dénomination rue de la Mairie, ce qui est plus logique.
  2. Ruelle du Presbytère au lieu de rue de Trondes. La petite ruelle parallèle à la rue de Trondes, qui débouche sur la rue de la Mairie, portait aussi le nom de rue de Trondes, mais les livreurs qui cherchaient un n° de cette ruelle ne trouvaient pas. Puisque cette ruelle arrivait sur l'ancienne rue du Presbytère, elle a été renommée ruelle du presbytère pour rappeler l'ancien presbytère.
  3. Square du Couarail en face du kebab. Un petit endroit pour causer.
  4. Ruelle des Chaloines. C'était déjà son nom au fond de la rue des Chaloines.
  5. Place Marie Maron. La place du village n'avait pas de nom. Un hommage à Marie Maron, le maire qui m'a précédé pendant près de trente ans. Pour les nouveaux et anciens habitants : se rappeler et ne pas oublier.
  6. Ruelle derrière l’Eglise. Simple à comprendre et à localiser.
  7. Sentier des Grands Mées. C'est ainsi qu'il se nomme sur d'anciens plans cadastraux, dernier sentier à gauche côté Troussey, parallèle à la rue du Parge.
  8. Le Bas des Rues. Le bien nommé avec toutes les rues perpendiculaires qui y aboutissent. D'autres noms avaient été proposés, mais cela a été le choix majoritaire.
  9. Passage du Tirlibari. D'après un souvenir d'enfance. "As-tu entendu le tirlibari ?", question d'un ancien pour parler du pinson dans un patois plus que local.
  10. La Grande Traverse. C'est la plus longue ruelle au milieu du vieux village.
  11. Chemin de la Grenouille. A cause d'un jeu sur ressort, une grenouille en l’occurrence, qui était dans le petit parc voisin près du transformateur électrique au bas de la rue d'Aulnois.
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Cliquez sur l'image pour agrandir.

  1. Chemin des écoliers : depuis salon de coiffure jusqu'à la rue de la Souche. Chemin souvent utiliser par enfants et parents pour se rendre à l'école du Centre en évitant de passer par l'avenue De Gaulle
  2. Passage du Chicago : depuis Avenue De Gaulle à lotissement de la Souche. Passage très utilisé pour les écoliers débouchant sur ce quartier surnommé Le Chicago à cause des maisons de bois ou parce qu'à une certaine époque il y avait des personnes en marge.
  3. Rue des Castors : depuis rue de la Souche à rue des Marais. Les maisons du quartier sont toutes d'un type surnommé Castors.
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Cliquez sur l'image pour agrandir.

15 Chemin des P’tiots : depuis rue de l’Angonne à rue de la Trace (Maternelle). Les petits de maternelle empruntent ce chemin pour aller depuis l'Angonne, la Petite Livière, ... jusqu'à l'école évitant la dangerosité de l'Avenue De Gaulle.

Cliquez sur l'image pour agrandir.

Cliquez sur l'image pour agrandir.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens