Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 22:01

Vendredi 27 juin 2014

 

« Des flammes à la lumière » : évocation historique particulièrement émouvante de la bataille de Verdun, but du voyage organisé par la mairie en récompense du concours des Maisons et Jardins Fleuris.

 

Les Pagnotins sont chaque année de plus en plus nombreux à participer à l’embellissement de notre commune s'associant au concours communal des maisons et jardins fleuris ou tout simplement pour leur plaisir. Cette sortie permet de remercier, de motiver et encourager les lauréats à poursuivre le fleurissement de leurs maisons, en espérant de nouvelles inscriptions pour l’année à venir. Cette année nous y avonsaussi associer les bénévoles de la Bibliothèque Municipale qui font un travail long, fastidieux et admirable pour informatiser la bibliothèque (saisie des livres avant de passer à la gestion informatisée des lecteurs).

 

Le son et lumière était le point d'orgue de cette journée pour un hommage poignant à ces centaines de milliers de combattants dont plus de 300 000 périrent dans un face-à-face tragique en cette terre de Meuse. Message d'espérance et de paix en ce centième anniversaire du déclenchement de la Grande Guerre.

Des flammes à la lumière

La sortie avait en fait débuté en milieu d'après-midi par la visite de la fabrique de poupée Petitcolin à Etain. C'est la dernière fabrique française de baigneurs, poupées et poupons traditionnels encore en activité. On découvre au fil de la visite les début de l'atelier et les différentes étapes de production, du travail de la matière brute au produit fini.

Des flammes à la lumière
Des flammes à la lumière Des flammes à la lumière
Des flammes à la lumière Des flammes à la lumière

Après cette visite, direction l'Ossuaire de Douaumont.

 

Symbole du champ de bataille de Verdun, il est une oeuvre privée, fondée par l'évêque de Verdun Monseigneur Ginisty avec l'aide du Général Valantin et Madame de Polignac, veuve de guerre pour donner une sépulture aux soldats non identifiés tombés sur le champ de bataille.

 

Commencé en 1920, le monument fut inauguré en 1932. Sur la façade, des écussons rappellent les dons de villes ayant aidées à la construction de l'Ossuaire de Douaumont.

 

D'une longueur de 137 mètres, le cloître de l'Ossuaire renferme des tombeaux en granit rose. Ils contiennent les ossements recueillis dans les 36 secteurs du champ de bataille.

Des flammes à la lumière
Des flammes à la lumière

Et avant d'assister au spectacle, moment très convivial autour d'un excellent repas.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens