Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 11:13

J'ai reçu un mail suite à l'article du 1er mai sur la signalétique posée près de l'école maternelle et l'interdiction de stationner sur l'aire de retournement : " Merci pour cette interdiction!! maintenant comment voulez vous que l'on se gare tous sur 8 places de parking que vous avez prévu? ... "

 

La critique est toujours facile ... lorsqu'on réagit à partir d'erreurs ou d'omissions.

Voici une réponse qui est un complément au courrier distribué le jour de la rentrée (voir article précédent) pour ceux qui  voudront comprendre.

 

La première raison de cette interdiction de stationner sur l'aire de retournement est  que le bus scolaire puisse virer en toute sécurité en une seule manoeuvre (imposée par la loi et obligée par les services de l'Etat). Elle a été mise en place aussi pour tous ceux qui pensent qu'ils ne dérangent pas les autres mais qui sont à la source d'un stationnement gênant et d'embouteillages. Cela aussi était prévisible et prévu.

 

" Tous ", c'est une cinquantaine de véhicules qui n'arrivent pas tous en même temps. Il n'était donc pas nécessaire de prévoir 50 places de parking qui feraient 250 mètres de long en ligne ou presque l'équivalent d'une parcelle du lotissement pour un quart d'heure de circulation "délicate" où chacun doit y mettre du sien.

 

De plus, il est faux de dire qu'il n'y a que 8 places de parking.

La réalité est la suivante :

- 7 places le long de la cour de l'école

- 7 places devant l'entrée de l'école : 1 est réservée pour personne handicapée, 4 autres sont souvent utilisées par le personnel de l'école. Dois-je le leur interdire ?

Ce qui fait 10 minimum si les enseignants ont le droit de se garer là, ou 14 si on le leur interdit et qu'on leur demande d'aller se garer sur les parkings visiteurs du lotissement. Mais pourquoi ceux qui transportent les enfants ne le feraient-ils pas aussi ?

- Et oui, on oublie ces places visiteurs à l'intérieur du lotissement : deux parkings de 9 places chacun, soit potentiellement 18 places supplémentaires. Mais ces parkings ne sont pas à quelques mètres de l'entrée de l'école. Il faut parcourir quelques dizaines de mètres à pied. Ce que certains se refusent de faire.

 

Donc potentiellement plus d'une trentaine d'emplacements sans compter quelques autres places  non matérialisées mais utilisables avec bon sens ... pour une cinquantaine de véhicules qui se succèdent sur un intervalle d'un quart d'heure.

 

Et ce n'est pas fini car une fois le bus parti, se libérent l'emplacement du bus et l'aire de retournement. Ce qui fait encore de l'espace pour les voitures.

Je prévois une remarque : "Je suis en infraction si je me gare sur l'aire de retournement après le départ du  bus". Sans doute, mais ce n'est pas moi qui demanderai aux gendarmes de venir verbaliser.

 

Faisons simple et avec bonne volonté. Le nombre de places ne signifie pas l'anarchie du stationnement.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pagliari 06/05/2013 23:43

A la rentrée du matin, il y a eu 33 véhicules.
Une voiture mal garée a obligé le bus à une marche arrière vers le chemin piéton de la peupleraie. Mais personne n'arrivait de là à ce moment. Il y aurait eu danger dans le cas contraire.
Une autre voiture s'était garée sur le trottoir près du transformateur, obligeant une poussette et son accompagnateur à descendre sur la route, ce qui peut aussi présenter un danger.
Sinon circulation fluide et arrivées échelonnées.
Il est également possible de stationner sur l'autre côté de l'école, à cheval sur le trottoir. Pas de poussettes de ce côté là.

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens