Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 décembre 2017 7 10 /12 /décembre /2017 11:54
Voici un des épisodes des démarches qui sont restées vaines pour obtenir une pharmacie à Pagny. Nous avions une pharmacienne prête à s'installer. Nous avions le local pour la pharmacie : le bâtiment près de la boulangerie.

 

 

« La demande de licence par voie dérogatoire pour l’ouverture d’une officine de pharmacie à Pagny sur Meuse est rejetée. » Ce sont les termes de l’arrêté préfectoral du 27 octobre 1997 suivi d’une lettre de M. le Préfet à Mme Maron en date du 13 novembre indiquant clairement les oppositions à l’ouverture d’une pharmacie.

 

 

« Madame le Maire,

Vous avez bien voulu apporter à plusieurs reprises mon attention sur un projet d'implantation de pharmacie à Pagny-sur-Meuse et notamment, par lettre du 19 juin 1997 sur la nouvelle demande présentée par Mme xxx le 15 avril 1997.

 

Par lettre du 12 février dernier, j'avais eu l'honneur de vous faire connaître qu'il m'était juridiquement impossible d'autoriser la création d'une nouvelle pharmacie par voie dérogatoire, les dispositions légales du Code de la Santé Publique n'en offraient pas la possibilité eu égard aux critères de population d'une part et au réseau des officines desservant le secteur de Pagny-sur-Meuse d'autre part.

 

L’instruction du nouveau dossier présenté par Madame xxx, qui vient de s'achever, n'a pas mis en évidence d'élément nouveau déterminant susceptible de permettre de délivrer l'autorisation sollicitée.

 

En effet, la population de la commune de Pagny, qui comptait 841 habitants au recensement de 1990 et avait été évaluée à 929 personnes en 1996 est estimée actuellement à 941 habitants compte tenu des nouveaux logements réalisés ou en cours. Par ailleurs, la desserte pharmaceutique du secteur, telle qu'elle est assurée actuellement par les officines de Foug et Void-Vacon, situées respectivement à six et huit kilomètres de Pagny, est considérée par le service régional d'inspection de la pharmacie comme ne faisant pas apparaître de besoins spécifiques, urgents et insatisfaits de santé publique.

 

Outre l'Inspection régionale de la pharmacie, l'ensemble des services consultés, dont le Conseil régional de l'Ordre des pharmaciens et le syndicat des pharmaciens de la Meuse ont maintenu l'avis défavorable qu'ils avaient précédemment émis sur ce projet.

 

Dans ces conditions, il n'a pas été possible d'accueillir favorablement la nouvelle requête de Madame xxx qui a fait l'objet d'un rejet par arrêté préfectoral du 27 octobre 1997. Comme le mentionne l’arrêté ci-joint, la décision est susceptible de recours auprès de Monsieur le Ministre du Travail et des Affaires sociales ou, en termes contentieux, auprès du tribunal administratif de Nancy.

Avec mes regrets de ne pouvoir vous faire une meilleure réponse, je vous prie … »

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2017 7 10 /12 /décembre /2017 11:14

Paru dans les "Feuillets d'Hiver" de 1997 (bulletin communal d'informations), un article concernant le SIVOM (Syndicat Intercommunal à VOcations Multiples), l'ancêtre de la codecom d'aujourd'hui.

 

  • SIVOM : mécénat ou solidarité ?

Pour l’année 1998, la cotisation de Pagny sur Meuse au développement local s’élèvera à un peu plus de 133 000 francs contre 93 500 francs l’an dernier.

Elle subit une augmentation de 42,4% (la plus forte de toutes les communes adhérentes du SIVOM avec 38% pour Sorcy et 39,60% pour Void). Elle représente près du quart du budget 1998 du SIVOM où notre poids décisionnel n’est que de « un sur quinze ».

De plus Pagny ne retirera aucune aide et ne profitera d’aucun des services du Sivom : celui-ci ayant rejeté le seul dossier présenté (reconstruction d’un lieu de rencontre). En nous retirant du Sivom pour 2 ans et demi, l’économie de cotisation permettrait cette construction.

Le conseil municipal n’a pas apprécié et l’a fait savoir à qui de droit.

Le lieu projeté est le local qui se trouve sur le chemin au dessus du canal près de l'église et qui sert aujourd'hui de remise communale.

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2017 7 10 /12 /décembre /2017 10:55

J'ai retrouvé dans mes archives un projet de composition pour symboliser le passage au 3ème millénaire. Je l'ai créé il y a 20 ans. Il avait été publié dans le bulletin municipal de l'hiver 1997.

 

On avait hâte d'arriver à l'an 2000. Aujourd'hui, c'est loin derrière.

 

Un projet de 1997
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens