Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 21:21

Résultats à Pagny sur Meuse

 

Inscrits : 746

Votants : 410 (55 % des inscrits)

Exprimés : 383 (51,3 % des inscrits)

Abstentions : 336 (45 % des inscrits)

Blancs et nuls : 27

 

Mme ANDRE Diana :      194 voix (50,7 % des exprimés) Parti Socialiste

M. PANCHER Bertrand : 189 voix (49,3 % des exprimés) UMP Parti Radical Valoisien


 

055-bertrand-pancherRésultats en Meuse - première circonscription


 Bertrand PANCHER est réélu député avec 54,68 % des voix. 

 


Partager cet article
Repost0
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 09:59

pagny-pompiers.JPGPour être opérationnels, les sapeurs pompiers doivent effectuer 240 heures de formation en trois parties (secours à victime, interventions diverses et module incendie).

 

Seize stagiaires suivent actuellement le module interventions diverses au centre de secours de Commercy. Il s agit des lycéens du lycée Jeanne d arc de Commercy, en première année de BAC PRO sécurité.

 

 Mercredi dernier, en après-midi, Dimitri LAMOTTE, chef de centre de Pagny sur Meuse, et le sergent chef Fabien ELIAS, formateur du centre de secours de Commercy se sont rendus dans la forêt communale de Pagny sur Meuse pour le module « tronçonneuses ».

 

Pendant 4 heures, les stagiaires ont appris à se servir d’une tronçonneuse et surtout les gestes de sécurité.

 

Après une partie théorique sous l’œil de Jean Marie BECK, adjoint au maire et responsable de la commission des bois, chaque élève à appris à manipuler la tronçonneuse sur des branches au sol en suivant les consignes et conseils des formateurs. L’accent à été mis sur la sécurité : tous les stagiaires étaient équipés d’un pantalon anti-coupure et d’un casque avec visière.

 

La formation sur le terrain s’est terminée vers 16h30 suivie du retour au centre de secours pour le nettoyage des machines et surtout l’affûtage des chaînes de manière à ce que le matériel soit prêt en cas de réelle intervention.

(information donnée par Dimitri LAMOTTE)

Partager cet article
Repost0
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 22:26

P1040901.JPGC'était le trentième anniversaire  du Gym Danse Club, toujours avec Marie-France Virtz à la présidence.

 

La salle des sports était bien remplie pour apprécier le travail d'une année des petites danseuses. Le gala a débuté avec une démonstration de Step, une autre section de l'association.

Partager cet article
Repost0
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 20:34

Un samedi qui s’annonçait ordinaire pour lequel j'avais prévu de décrire succintement sur ce blog une journée du maire.

 

 

-   Mandat de paiement pour l’école maternelle rejeté par la perception. Recherche des pièces complémentaires demandées : avenant constatant l’augmentation de la mission de maitrise d’œuvre, notification, détail estimatif, délibération relative à l’avenant.

-        Ouverture du courrier ; signature du courrier en partance.

-        L’Agence Régionale de Santé demandait, avec retard, la délibération d’engagement de la procédure de Déclaration d’utilité publique du forage d’eau potable Sous Chaput. Recherche du document (juin 2008) pour valider un dossier (juin 2010) préparatoire à l’étude d’un hydrogéologue agréé, mandaté par l’ARS, qui établira les périmètres de protection autour du forage.

-        Rendez-vous avec un particulier susceptible de céder à la commune un terrain pour une construction de maisons.

-        Entretien non prévu avec une personne souhaitant démarrer une activité commerciale dans la commune.

     

Fin de la matinée.

 

-        14h 30 : visite des Îles organisée par le Conservatoire des Sites Lorrains avec qui la commune a un partenariat de gestion pour les Marais et en aura un autre pour les Îles et l’ancienne peupleraie.

-        Visite tronquée, car invité au gala de danse à 16 h. Je n’y resterai que quelques minutes.

-        Je suis prévenu qu’un de nos concitoyens vient d’avoir un sérieux malaise cardiaque. Je rejoins la famille à son domicile dans l’expectative. Ce sont des moments où l’on espère une issue favorable et qui vous touchent tout particulièrement lorsque vous connaissez la personne.

-        Retour au gala de danse qui se termine. L’association fêtait ses trente ans d’existence et m’avait invité pour la circonstance.

-        Retour en mairie pour ranger quelques documents.

-        Une courte apparition à un repas de quartier en début de soirée.

-        Il est presque 20 h. En repartant, un membre de la famille de Thierry m’annonce sa fin. Mes premières pensées vont à ses filles déjà touchées par le décès de la maman, il y a quelques années. Demain, c’était la fête des pères. Toute ma sympathie à la famille marquée par bien des épreuves depuis quelques années. 

 

Une journée qui s’achève dans la tristesse par un évènement imprévisible qui ne peut pas laisser indifférent.

Partager cet article
Repost0
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 19:38

Peu de passion lors du dépouillement : il y avait moins de spectateurs que de conseillers municipaux.

 

Inscrits : 746

Votants : 432 (57,9 % des inscrits)

Exprimés : 423 (56,7 % des inscrits)

Abstentions : 314 (42,1 % des inscrits)

Blancs et nuls : 9

 

Mme ANDRE Diana :       139 voix (32,86 % des exprimés) Parti Socialiste

M. Fleury Jean-Marc :        13 voix ( 3,07 %) Europe Ecologie Les Verts

Mme BILDE Dominique : 125 voix (29,55 %) Front National

Mme VOIVRET Florence :     7 voix (1,65 %) Debout la République

M. KAISER Claude :             8 voix (1,89 %) Nouveau Parti Anticapitaliste

Mme TSAGOURIS Mélanie : 19 voix (4,49 %) Front de Gauche

M. FINOT Eric :                  3 voix (0,71 %)  Lutte Ouvrière

M. PANCHER Bertrand : 109 voix (25,77 %) UMP Parti Radical Valoisien

 

Pas de triangulaire au second tour : restent en lice Diana ANDRE et Bertrand PANCHER.

 

Partager cet article
Repost0
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 15:23

Le ministère de l'écologie a mis en place un dispositif spécifique d'information et d'alerte en présence d'une pollution de l'air ambiant par des particules en suspension. Ce dernier vient compléter les mesures existant en cas de pollution à l'ozone, au dioxyde de souffre et à l'oxyde d'azote.

 

Le code de l'environnement fixe les nouveaux seuils à savoir :

         Le seuil d'information et de recommandation : 50 µg/m3.

         Le seuil de déclenchement de la procédure d'alerte : 80 µg/m3.

 

Une seule association agréée « Air-Lorraine », issue de la fusion d'Airlor et d'Atmo Lorraine Nord surveille la qualité de l'air du département de la Meuse à l'aide de deux capteurs.

 

Des informations relatives à l'épisode de pollution seront également disponibles sur le site Internet : www.AIR-LORRAINE.ORG

 

La préfecture donne des conseils de comportement afin de réduire les émissions de poussières qui concourent à l'élévation des concentrations :

-          limiter l'usage des véhicules diesel non équipés de filtres à particules,

-         limiter les transports routiers de transit,

-         privilégier, pour les trajets courts, la marche à pied ou le vélo,

-         pratiquer le covoiturage ou emprunter les réseaux de transport en commun,

-         réduire sa vitesse de circulation de 20 km/h,

-         pour les émetteurs industriels, limiter les émissions de particules et d'oxyde d'azote,

-         éviter la mise en service et l'utilisation d'appareils individuels de chauffage d'appoint,

-         utilisant des combustibles solides tels que le bois, le charbon et le charbon de bois,

-         limiter les activités de loisirs génératrices de particules comme les manifestations,

-         publiques de sports mécaniques ou les feux d'artifices,

-         reporter les épandages agricoles d'engrais,

-         rappeler l'interdiction du brûlage à l'air libre des déchets verts.

 

Dès lors que l'alerte sera déclenchée, il appartiendra au maire de :

         Prévenir la population.

         Recommander aux agriculteurs de reporter, si possible, en période d'épandage d'engrais azotés, les apports sous forme liquide.

         Diffuser l'alerte aux centres de vacances et de loisirs ainsi qu'aux organisateurs de manifestations sportives notamment de plein air qui se tiendraient sur le territoire de votre commune.

 

En cas de pic de pollution atmosphérique, les recommandations sanitaires sont les suivantes :

-         Pour les enfants de moins de six ans, ne pas modifier les déplacements indispensables mais éviter les promenades et activités à l'extérieur.

-         Pour les plus de six ans, ne pas modifier les déplacements habituels mais éviter les activités à l'extérieur, privilégier à l'intérieur les exercices physiques d'intensité moyenne ou faible et reporter toute compétition sportive.

-         Pour les adolescents et adultes réduire toute activité physique ou sportive intense, notamment les compétitions et exercice d'endurance à l'extérieur qui augmentent de façon importante le volume d'air et les polluants inhalés.

-         Veiller à ne pas aggraver les effets de la pollution par d'autres facteurs irritants des voies respiratoires tels que l'usage de solvants et surtout la fumée du tabac.

-         Il est recommandé aux sujets particulièrement sensibles comme les personnesâgées, les enfants en bas âge, les patients souffrant d'une pathologie chronique cardiaque ou respiratoire, les personnes asthmatiques ou allergiques :

        de respecter scrupuleusement son traitement médical en cours et de l'adapter sur avis de son médecin,

        de consulter son médecin en cas d'aggravation de son état ou apparition de tout symptôme évocateur tels que toux, gêne respiratoire, irritation de la gorge ou des yeux.

Partager cet article
Repost0
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 11:28

Aujourd'hui, 8 juin, un hommage national est rendu aux "Morts pour la France" en Indochine. 

 

A défaut d'une cérémonie au Monument aux Morts, je rappelle ici la mémoire de deux jeunes morts en Indochine et enterrés à Pagny : Pierre ROUSSEL et Claude HARTEL  

 

P1040831 webPierre Paul Aimé Roussel était né le 22 avril 1928 à Saint Max(54). Il a habité Pagny avec ses parents. Recruté à Nancy, il a été tué au combat le 11 octobre 1952 à Ban Nam Lo, canton de Tuinh Nhai, province Chan (Tonkin). Il était caporal au 2è bataillon thaï et avait un peu plus de 24 ans.

 

P1040830-web.jpgClaude Marie Hartel était né le 29 septembre 1926 à Blainville sur l'Eau (54). Il a été tué par balle le 5 mars 1948 à Song Buc, province de Yen Bay (Indochine). Il était sergent au 1er bataillon thaï et n'avait pas encore 22 ans.

 

Voici le message de Kader ARIF, ministre délégué auprès du Ministre de la Défense, chargé des Anciens Combattants.

 

L'Etat rend hommage, chaque 8 juin, aux « morts pour la France » en Indochine et, par delà, à tous les combattants de cette guerre.

 

Cette journée nationale, décidée il y a seulement sept ans, a été choisie à une date particulièrement symbolique puisqu'elle rappelle le jour du 8 juin 1980 où, par son inhumation solennelle dans la nécropole nationale de Notre-Dame de Lorette, le soldat inconnu d'Indochine rejoignait dans la mémoire nationale ses frères d'armes des précédents conflits.

 

Cette inhumation tardive témoigne de la lenteur avec laquelle le souvenir des combattants d'Indochine est parvenu à occuper la place qui lui revient. Car la mémoire est sélective, partielle et partiale. Heureusement, elle évolue.

 

La mémoire de ces hommes et de ces femmes, acteurs d'une guerre lointaine, aussi bien sur une mappemonde que dans les esprits, a longtemps été submergée par le courant de l'histoire qui entraînait avec lui les événements, leur interprétation, les petits et les hauts faits d'armes.

 

A l'image de cette terre d'Indochine où les pluies de mousson balaient tout sur leur passage, il faut attendre que le sol soit redevenu sec pour que le paysage puisse à nouveau être observé.

 

Désormais, le temps a fait son œuvre. La guerre d'Indochine est devenue un sujet de débat pour historiens. La mémoire des combattants ressurgit, quant à elle, peu à peu et se transmet maintenant aux jeunes générations, notamment lors de commémorations comme celle d'aujourd'hui.

 

C'est la mémoire des résistants aux forces japonaises pendant la Seconde Guerre mondiale, celle des victimes du coup de force du 9 mars 1945, des torturés dans les geôles de la Kampetaï.

 

C'est la mémoire de ces soldats que la France a engagé derrière ses meilleurs chefs, entre 1946 et 1954, dans un conflit aux contours incertains. Une guerre âpre, usante, ponctuée d'actions d'éclats et d'épreuves terribles, au milieu d'une nature aussi envoûtante que redoutable.

 

Et, partout, l'adversaire, imprévisible et très mobile, dans un combat où, comme l'écrivait Jean Lartéguy, "L'homme luttait contre l'homme avec à peu près les mêmes armes ; le courage et l'endurance l'emportaient seuls."

 

Par delà les mots, il faut voir des hommes et des femmes qui se sont battus, ont affronté tant de souffrances, dans l'indifférence de l'opinion publique quand ce n'est pas sa réprobation. Il leur fallait un sens du devoir exceptionnel pour avancer malgré tout, et non seulement servir dans l'obéissance, mais aller jusqu'au sacrifice.

 

Cette épopée tragique, un homme avait su la faire partager au grand public : Pierre Schoendoerffer, décédé cette année, cet ancien reporter de guerre, amoureux de l'Indochine, dont l'œuvre a été constamment nourrie de son séjour en Extrême-Orient de 1952 à 1954.

 

Aujourd'hui, la Nation rappelle son chagrin d'avoir perdu, avec ses morts, parmi les meilleurs de ses soldats, et témoigne sa reconnaissance envers les survivants. Ces combattants d'Indochine ont valeur d'exemple pour nos soldats français engagés actuellement dans des actions de feu et de pacification, car ils ont montré le chemin du courage et de la fierté, même quand tout suggérait le renoncement et l'abandon.

 

Partager cet article
Repost0
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 22:36

P1040813.JPGJeudi matin, c'est la réunion de chantier pour faire le point sur l'avancée des travaux et préparer la suite. Ceux-ci ont maintenant dépassé le bas de la rue du Parge et sont parvenus dans la prairie dite des Grandes Mées. Le bord de la Meuse a été reprofilé sur quelques mètres à l'entrée de la prairie : cela aura évité d'abattre les clotures de jardins proches comme prévu initialement.

Ont déjà été posés 85 m de tuyaux de diamètres 600 mm, 75m de 500 mm, 40 m de 400 mm.

Des mesures de compactage de la tranchée rebouchée ont été faites : ils sont bons d'une part parce que les matériaux employés étaient de qualité et d'autre part parce que les ouvriers sortait d'un stage sur le blindage et le compactage.

Une remarque négative cependant : chaque matin le terrain autour de la base vie du chantier est miné par les crottes de chiens de maitres indélicats qui n'apprécieraient sans doute pas de trouver des déjections canines devant leur porte.

Partager cet article
Repost0
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 11:33

D'habitude, le Conservatoire des Sites Lorrains proposait fin juin une visite commentée des marais de Pagny sur Meuse.

 

Le 16 juin 2012, Nicolas Avril du CSL proposera une innovation en expliquant l'évolution de deux sites très particuliers de Pagny. Le premier concerne les Îles, une zone comprise entre le ruisseau du Bas des Rues et la Meuse. C'est une forêt alluviale peu touchée par les activités humaines. L'autre site concerne l'ancienne peupleraie à Morte Fontaine dont la gestion sera reprise par le CSL. Nicolas Avril présentera le projet de partenariat entre la commune et le CSL dans un but de préservation du patrimoine et de restauration du milieu.

 

Une sortie nature exceptionnelle. Rendez-vous sur la place de la gare à 14h 30. Pensez à bien vous équiper en bottes et vêtements pouvant vous protéger des branches et des orties, très hautes dans les Îles.

Partager cet article
Repost0
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 11:14

P1040808.JPG

 

La commune a utilisé un broyeur de végétaux pour fabriquer le paillage qui recouvrira le sol des massifs floraux. Cette technique permet d'employer moins d'eau pour l'arrosage et évite la repousse trop rapide des mauvaises herbes, d'où un gain de temps pour l'entretien des massifs.

 

Les employés communaux avaient coupé à l'automne les branches des tilleuls de l'avenue du Général De Gaulle et de la rue de la Petite Livière. Ce sont elles qui sont broyées et déchiquetées. En quelques heures une remorque a été remplie par Francis et Frédéric. Les autres employés n'auront plus qu'à répandre ce broyat dans les massifs floraux sur une dizaine de centimètres d'épaisseur.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens