Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 10:46

Bénévoles. Une espèce en péril ?

 

Voici un texte plein d'humour mais profod d'un président d'association sur le thème récurrent des "yaqua" lors d'une assemble générale. Cela vaut le coup d'être lu même si ce n'est pas forcément le moment idéal.

 

 

Il faut encourager le peu de bénévoles qui font un travail remarquable. Ce sont des heures, voire des journées entières qu’ils mettent à votre disposition et cela doit être rappelé.

 

 

Un auteur, dont j’ignore le nom mais que je trouve pertinent, a dit "l’activus bénévolus" est un mammifère bipède qu’on rencontre surtout dans les associations où il peut se réunir avec ses congénères.

 

 

Les bénévoles se rassemblent à un signal mystérieux appelé "convocation" » ou "invitation". On les rencontre aussi en petits groupes dans divers endroits, quelquefois tard le soir, l’œil hagard, le cheveu en bataille et le teint blafard, discutant ferme sur la meilleure façon d’animer une manifestation ou de faire des recettes supplémentaires pour boucler le budget.

 

 

Le téléphone est un appareil qui est beaucoup utilisé par le bénévole et qui lui prend beaucoup de son temps, mais cet instrument lui permet de régler les petits problèmes qui se posent au jour le jour.

 

 

L’ennemi héréditaire du bénévole est le « yaqua » (nom populaire) dont les origines n’ont pu être à ce jour déterminées. Le « Yaqua » est aussi un mammifère bipède, mais il se caractérise par un cerveau très petit, qui ne lui permet de connaître que deux sons « y’a qu’a » d’où son nom. Bien abrité dans la cité anonyme, il attend le moment où le bénévole fera une erreur ou un oubli ; c’est alors qu’il bondit pour lancer son venin. S’il l’atteint, celui-ci peut provoquer chez son adversaire une maladie très grave, le « découragement ».

 

 

Les premiers symptômes de cette implacable maladie sont rapidement visibles : absences de plus en plus fréquentes aux réunions, intérêt croissant pour son jardin, sourire attendri devant une canne à pêche et attrait de plus en plus vif devant son poste de télévision.

 

 

Les bénévoles, décimés par le découragement, risquent de disparaître.

 

 

C’est pourquoi ils ont été placés sur la liste des bipèdes en voie de disparition. Il n’est pas impossible que, dans quelques années, on rencontre cette espèce uniquement dans les maisons spécialisées où, comme tous ces malheureux animaux enfermés dans les zoos, ils n’arriveront plus à se reproduire.

 

 

Les « Yaquas », avec leurs petits cerveaux et leurs grandes langues, viendront les voir pour tromper l’ennui. Ils se rappelleront avec nostalgie du passé pas si lointain où ils pouvaient traquer le bénévole sans contrainte.

 

 

Et pour éviter cela, il est important de se rendre, lorsqu’on le peut, dans les manifestations afin d’assurer leur pérennité. Il ne faudrait pas qu’elles soient à terme uniquement concentrées sur une seule discipline sportive.

 

 

J’ajouterai que même celles qui se déroulent dans son propre club seront un jour menacées si la fréquentation est trop faible.

 

 

Le bénévole est une fleur rare, pétales de subtils plaisirs et de joie, qui s’ouvre pour les autres. Son parfum est fait d’altruisme dans les responsabilités qu’il accepte d’assumer au service d’autrui. Son temps de loisir, il sait le fractionner pour l’offrir en bouquet à ceux qui ont besoin de lui.

 

 

Il ne demande… presque rien, qu’un peu d’estime et d’indulgence pour le travail qu’il ne maîtrise pas toujours aussi bien qu’un professionnel. Mais l’enthousiasme qu’il met à donner de tout son cœur lui apporte la plus belle des satisfactions, celle du don de soi. Il vibre aux idéaux de la vie, il vibre aux valeurs de l’humain.

 

 

Au-delà de tout honneur, il accepte modestement de servir son association, son cercle d’amis, son club, car pour lui, servir est tout simplement l’accomplissement de sa citoyenneté, qu’il vit au jour le jour. Certes, il est volontaire, mais il a besoin d’être aidé dans ses actions et encouragé quand le poids de la tâche demande à être partagé, sans que lui soient appliquées des exigences allant habituellement avec un service rémunéré.

 

 

Et comme je le dis chaque fois que l’occasion m’en est donnée :

Ceux qui font quelques choses peuvent perdre

Ceux qui ne font rien ont déjà perdu.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2014 7 07 /12 /décembre /2014 10:58

Saint-Nicolas et son acolyte, le père Fouettard n'ont pas manqué de passer par Pagny pour récompenser les enfants sages par quelques bonbons et les moins sages par une distribution de triques.

 

Parti de la place du village, le cortège s'est déplacé jusqu'à la salle des fêtes au son de chants traditionnels et, nouveauté, cette année, à la lueur de lampions colorés.

 

Petits et grands se sont retrouvés, nombreux, à la salle des fêtes, pour un verre de vin chaud ou de chocolat agrémenté de savoureux biscuits.

 

Certains ont pu découvrir avec bonheur la nouvelle salle des fêtes relookée depuis février et toute en couleur.

 

Les services municipaux avaient décoré le char dont Régis était le conducteur. Merci à lui. Merci aux sapeurs-pompiers qui ont assuré la sécurité du défilé. Merci aux bénévoles qui ont assuré le service à la buvette. Merci enfin au Saint-Nicolas et au Père Fouettard dont l'identité reste inconnue du plus grand nombre.

Saint-Nicolas et le Père Fouettard à leur arrivée à la salle des fêtes où les derniers bonbons ont été lancés pour le plus grand plaisir des enfants.

Saint-Nicolas et le Père Fouettard à leur arrivée à la salle des fêtes où les derniers bonbons ont été lancés pour le plus grand plaisir des enfants.

Une salle bien remplie.

Une salle bien remplie.

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2014 7 07 /12 /décembre /2014 10:53

Quel nom donner à la nouvelle région Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes ?

 

Certainement pas ALCA. Sinon on aura beau jeu de dire que si le nom est ALCA, le prénom sera IDA. Un bien vilain jeu de mots.

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2014 7 07 /12 /décembre /2014 00:12

Le téléthon a rapporté près de 900 €. Chapeauté par la mairie en partenariat avec les pompiers, les Seigneurs de Meldida, le club de karaté, le gym danse club, Step, foot, basket,...

 

Les pompiers avaient organisé à partir du stade scolaire un cross avec différents départs selon l'âge. Les coupes ont été remises dans la soirée à la salle des fêtes après l'arrivée de Saint-Nicolas. Sous le préau du stade scolaire, il y avait un stand d'origami ou l'art du pliage d'une feuille de papier. Un autre stand de décoration de lampions qui ont ensuite servi lors du défilé de Saint-Nicolas. L'incontournable stand de succulents gâteaux et biscuits. Et enfin la buvette avec vin chaud, cidre chaud, chocolat chaud et trois variétés de soupes. Satisfaction de voir mes colistiers fortement impliqués dans cette manifestation. Plaisir de rencontrer les habitants de Pagny venus apporter leur contribution.

 

Monsieur Erard, président du Téléthon Meuse est passé en début d'après-midi nous faire une courte visite.

 

PS : Le résultat définitif est de 910 €.
Merci à tout le monde, aux bénévoles, participants, à certains élus présents ou ayant participé en amont à l'organisation de cette journée.

Le premier départ du cross. Le stand gâteaux. Les autres stands en enfilade.
Le premier départ du cross. Le stand gâteaux. Les autres stands en enfilade.
Le premier départ du cross. Le stand gâteaux. Les autres stands en enfilade.

Le premier départ du cross. Le stand gâteaux. Les autres stands en enfilade.

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2014 6 06 /12 /décembre /2014 10:38

Voici un courrier émanant du Président de l'Association des Maires Ruraux de France (AMRF) et qui traduit sous forme humoristique l’inquiétude des maires ruraux face aux réformes qui n'ont l'air de ne se faire qu'au bénéfice des urbains en mésestimant les ruraux.

 

Décembre 2014

 

Lettre au Père Noël,

 

 

Mon cher Père Noël,

 

J'ai été très sage cette année. J'ai suivi tes recommandations à la lettre. C'était un peu difficile au début mais j'ai fait de gros efforts et me suis bien appliqué. En particulier concernant mon argent de poche. J'ai été très attentif à ne pas dépenser plus que ce que j'avais mis patiemment de côté pour mettre aux normes mon assainissement. Mais ça m'a coûté tellement cher que je ne vais pas pouvoir réparer la toiture de l'église. J'espère qu'elle tiendra encore quelques années.

 

Je t'aurais bien commandé une nouvelle panoplie de fée parce que la mienne est élimée aux coudes et que pour faire le maire elle m'est très utile, mais finalement, je préfère une panoplie de juriste du droit des sols pour remplacer tes obligés qui se font rares.

 

J'ai lu dans les catalogues de fin d'année ces joyeuses propositions que tu m'invites à mettre en place pour agrémenter les rythmes scolaires. C'est super, ça donne envie. Mais ce n'est pas dans mes moyens. Je t'en veux de m'avoir mis l'eau à la bouche. C'est pas gentil, venant du Père Noël en plus.

 

J'ai entendu dire aussi que tu as de grands projets pour moi, en particulier que tu veux m'envoyer dans une colo à au moins 20.000 participants. C'était déjà pas facile d'avoir un goûter tous les jours mais alors là, je crains le pire parce que tu connais les défauts du groupe des grands, ils piquent tout pour eux au motif qu'ils ont de gros besoins pour assurer leur standing. Je sais d'ailleurs pas exactement ce qu'est le standing, mais je sais l'état de mon parc automobile et de matériel.

 

Mon cher Père Noël, tu vas peut-être trouver ma lettre de cette année un peu morose. Mais ne m'en veux pas. Il est vrai que je suis inquiet car jour après jour, devant le peu d'intérêt manifesté à notre égard je ne vois pas comment il pourrait en être autrement.

 

Ah si, il y en a une dans la cour d'école qui est très contente, elle s'appelle Marine, elle est blonde et a l'air gentille, mais je crois qu'elle en a seulement l'air parce que ceux qui l'accompagnent, les gars de la Marine, ils sont pas commodes. Et à chaque fois, elle se frotte les mains et dit « Ça, c'est bon pour moi ». Je ne comprends pas pourquoi ce qui est mauvais pour nous est bon pour elle. J'espère que tu pourras m'expliquer.

 

Je te souhaite de bonnes fêtes et que tu sauras bien tenir les rennes pour que ton traîneau ne se renverse pas.

 

Grosses bises.

 

Niki

(Vanik Berberian, maire de Gargilesse-Dampierre (36) et président de l’AMRF)

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2014 6 06 /12 /décembre /2014 09:19

Dimitri Lamotte, chef du centre des sapeurs-pompiers de Pagny, a fait le bilan de l'année 2014, au cours de la cérémonie de la Sainte Barbe de samedi 29 novembre.

 

Dimitri Lamotte est chef de centre depuis 2009. C'était sa première cérémonie officielle dans les locaux et un de ses objectifs que de renouer avec la tradition.

 

Il a tenu à remercier les anciens : "C’est toujours un immense plaisir de vous accueillir, vous nous avez transmis la passion, vous nous avez allumé cette petite lueur au fond des yeux, vous êtes la mémoire vivante du centre, sachez que vous êtes ici chez vous."

 

Remercier également les actifs " qui sacrifient plus que tous du temps de repos et de loisirs pour se mettre disponible au bip, pour assister ou encadrer des formations, ou pour certains d’entre eux prendre des gardes postées au centre de Commercy. Un grand merci. "

 

 

Un centre de secours actif

 

L’effectif du centre de secours est de 27 dont 4 membres du service de santé.

A noter le recrutement cette année : de Benjamin BRACH mutation du SDIS 57, de Marie KELLER en tant qu’infirmière et de MOREL Flora en janvier 2014.

En janvier 2015 : deux nouvelles recrues vont venir gonfler les effectifs, Clément LEMAIRE et Justine LECOEUF.

Deux sapeurs-pompiers nous ont quittés GILLES MARIE (après 25 ans de service) et MOCELLIN Mickael pour des raisons professionnelles.

 

LE CENTRE DE SECOURS SE PORTE BIEN AU NIVEAU EFFECTIF, cependant la disponibilité reste fragile en journée.

 

Depuis le 1 er janvier, les pompiers ont réalisé 130 sorties, essentiellement du secours à personnes.

20 sorties pour incendie

66 sorties pour secours à victimes

28 accidents de circulation

16 interventions diverses

 

En 2013 le centre de secours avait  effectué 137 sorties.

 

 

FORMATION

 

Le centre a organisé une fois par mois des manoeuvres à la formation du maintien des acquis (4 heures par mois).

 

Trois manœuvres inter centre ont eu lieu :

Une au GAEC à Sorcy avec Void en mai.

Une à l’usine SAFRAN à COMMERCY en septembre.

Une aux fours à chauxde Sorcy en novembre.

 

Cette année le recyclage secourisme s’est effectué en trois groupes avec des moniteurs nationaux du secteur.

 

 

Les interventions marquantes

 

Le feu d’habitation à TROUSSEY en mai, mobilisant sur plus de 24 heures à tour de rôles 20 sapeurs-pompiers du centre de Pagny.

 

Le feu de stockage de foin dans un hangar en juin. Cette nuit-là, douze pompiers du centre étaient sur le feu et deux pompiers étaient sur un incendie sur la nationale 4. Il restait 3 pompiers disponibles pour assurer l’ambulance.

 

En juillet, nous étions aussi sur le tragique accident à Ménil la Horgne.

 

 

Le casernement

 

La casene est opérationnelle depuis août 1996. Les locaux vieillissent bien, quelques petites réparations sont à prévoir.

 

Le manque de place commence à se ressentir, tant au niveau remise qu’aux locaux de vie (vestiaires et bureau administratif). Ce n’est pas dans l’air du temps d'agrandir et Dimitri a bien conscience des restrictions budgétaires.

 

 

Quant au parc matériel

Le centre est doté d’une ambulance, d’un véhicule de liaison, d’un véhicule toute utilité balisage et d’un fourgon incendie.

 

Il a été doté, fin d’année 2013 du VTUB permettant d’intervenir sur la nationale 4 pour la sécurité du personnel. A ce jour, seul deux centres sont dotés de ce véhicule.

 

Le fourgon d’incendie est le prochain sur la liste à devoir être remplacé par le SDIS 55.

 

Dimitri Lamotte a remercié le maire de Pagny pour la mise à disposition d'un employé communal en cas de nécessité ainsi que le directeur de Derichebourg pour la même raison.

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 08:17

Cérémonie toute en rigueur, samedi dernier, dirigée par le chef du centre d'intervention des sapeurs-pompiers de Pagny sur Meuse, Dimitri Lamotte, à l’occasion de la Sainte Barbe.

 

Alignement au cordeau des sapeurs pompiers, garde à vous, salut au drapeau, minute de silence, dépôt de gerbe pour les morts en service. Cérémonie intense qui n'avait plus eu lieu depuis de nombreuses années et qui devrait se renouveler chaque année maintenant.

 

La cérémonie s'est déroulée en présence du Colonel Denis Royer, commandant adjoint du SDIS de la Meuse et habitant Pagny, du maire et de ses adjoints et conseillers délégués, des maires de communes voisines où nos sapeurs pompiers sont amenés à intervenir et de la population limitée en nombre pour cette première fois.

 

Au cours de mon allocution, j'ai rappelé que : Nous avons la chance d'avoir pu constituer et conserver dans notre commune une unité de personnes disponibles et dévouées. Elles sont aujourd'hui à l'honneur, modeste récompense après toute une année d'une astreinte permanente ; car, en dehors des sinistres, qui, par bonheur, ne sont pas tous graves, il y a les entraînements mensuels, les exercices et, pour certains, les formations conduisant à une spécialité ou précédant un avancement, sans oublier une présence constante depuis des années lors des cérémonies au Monument aux Morts ou lors de diverses festivités. Nos sapeurs-pompiers savent répondre « présents ».

 

 

De nombreuses distinctions

 

Plus du tiers de l'effectif de la caserne a été "galonné" au cours de cette cérémonie :

- Mathias Noisette, Cyril Lanoix et Christophe Humbert ont été élevés au grade de sergent.

- Emmanuelle Muer et Marie-Jeanne Lucion accèdent au grade de caporal-chef.

- Olivier Français, Alexandre Trauth, Julien Skrzyniarz ont reçu leur galon de caporal.

- Baptiste Martin a reçu le diplôme Top Secours Routier.

- Flora Morel a obtenu le diplôme de formation initiale incendie et de premiers secours en équipe.

- Le caporal-chef Marie-Jeanne Lucion a reçu le diplôme de conducteur d'engin tonne-pompe.

C'est dire si nos sapeurs pompiers sont méritants et qu'ils n'hésitent pas à se former pour être au mieux de leurs compétences lors de leurs interventions.

 

 

Le sergent-chef Dimitri Lamotte a fait un bilan de l'année 2014 (voir l'article suivant).

 

Le colonel Denis Royer est intervenu sur l'aspect départemental des sapeurs pompiers, puis rappelé les interventions majeures des sapeurs pompiers pagnotins : feu à Troussey, hangar en feu à Ourches, l'accident dramatique de la RN4. Il a également rappelé que le centre d'intervention de Pagny avait souvent été menacé de fermeture. Le dynamisme de l'équipe actuelle a fait que cette menace s'est éloignée. La caserne est devenue "essentielle au niveau départemental".

 

Mais ce service de  proximité dépend de l'engagement personnel des sapeurs pompiers en exercice mais aussi de la vocation de nouveaux volontaires qui viendront renforcer et renouveler le corps des sapeurs pompiers de Pagny.

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 08:16

Comme chaque année, le Centre Courrier de BAR LE DUC réactualise son plan intempérie.

 

Pour réduire le risque d'accident pour les agents, plusieurs décisions sont prises si les routes sont enneigées ou verglacées :

 

> Possibilité de prise de service décalée pour les facteurs qui entrainerait :

■ Un retard de mise à disposition du courrier des boîtes postales

■ Une distribution du courrier retardée.

 

> Le sens de la tournée du facteur sera éventuellement modifié pour permettre l'utilisation des routes praticables.

 

> La distribution ne sera pas assurée pour :

■ Les exploitations agricoles ainsi que les habitations éloignées des communes.

■ Les rues non praticables et avec une forte dénivellation.

 

A titre exceptionnel, si alerte rouge ou danger grave, la décision de ne pas faire circuler les facteurs pourraient être prise.

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 23:28

Il fait froid. La température est descendue jusqu’à 1°C. Pourtant quelques roses demeurent encore, survivances d'un temps resté longtemps clément.

Roses de décembre
Partager cet article
Repost0
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 15:19

Le Conseil Municipal de samedi 29 novembre s'est prononcé pour le passage à l'Agence Postale Communale par 11 voix pour, aucun contre, 3 abstentions et 1 refus de vote.

 

Après la réunion de travail du samedi précédent où les derniers éléments de réflexion avaient été apportés, chaque membre du conseil a eu une semaine pour se déterminer sur un choix "entre peste et choléra". (Voir dans ce blog l'article du 8 octobre et celui du 28 novembre qui retranscrit les Echos Municipaux distribués la semaine passée .)

 

Le Conseil Municipal, à l'unanimité, regrette la situation de "chantage" auquel il a été soumis. La Poste nous oblige a prendre position alors qu'elle a déjà décidé dans son seul intérêt : nous acceptons une Agence Postale Communale, sinon elle nous imposera un facteur guichetier.

 

Dans les deux cas, les services sont pratiquement les mêmes. L'Agence Postale est un service communal et nous pouvons le gérer à notre guise. Le facteur-guichetier dépend de la Poste et nous n'avons aucun pouvoir d'intervention. Nous aurions pu attendre la fin du contrat État/La Poste en 2016 avec un risque certain de voir évoluer La Poste vers moins de services et vers la fermeture du bureau de poste. Le choix, à la majorité, a été d'assurer la pérennité de la présence postale au travers d'une Agence Postale Communale par un contrat de 9 ans renouvelable pour 9 ans encore.

 

La décision de la moins mauvaise des solutions a été prise dans l'intérêt exclusif des habitants. La mairie se serait bien passée de cette nouvelle responsabilité et de suppléer un Service Public défaillant.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens