Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2021 7 17 /01 /janvier /2021 12:03

 

Entretenir son trottoir est-il obligatoire en cas de neige ou de verglas ? Quelles sont les règles prévues par la réglementation ?

 

En période de neige ou de verglas, un trottoir non-entretenu peut vite s'avérer dangereux pour les piétons. Pour prévenir les risques de glissade ou de chute, une réglementation existe concernant l'entretien des trottoirs.

Les mesures préventives consistent à déblayer la neige et éventuellement saler ou sabler le trottoir en cas de gel. Mais qui doit s'en charger ? Et qui est responsable si un passant se blesse en tombant ?

 

Réglementation

 

En principe, l'entretien des voies de circulation publique (dont les trottoirs) situées en agglomération incombe à la commune. La loi prévoit en effet qu'il appartient à la police municipale d'assurer la sûreté et la commodité du passage dans les rues, les quais, les places et les voies publiques. En cas de neige ou de verglas, ce sont donc les agents municipaux qui doivent en principe intervenir.

 

Cependant, le maire a le pouvoir de prendre un arrêté afin d'imposer aux riverains le déneigement du trottoir situé devant chez eux en cas de chute de neige, dans l’intérêt de tous. Tout simplement parce que les services communaux ne peuvent pas tout faire en même temps pour tout le monde, la longueur de la voirie étant trop importante. C'est aussi un acte citoyen.

 

Un arrêté municipal (depuis des décennies) toujours en vigueur impose aux riverains de dégager les trottoirs en cas de neige ou de verglas. Ils en sont responsables.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2015 3 15 /07 /juillet /2015 07:50
Plus de 250 élus étaient présents.

Plus de 250 élus étaient présents.

14 juillet, 9 h. Rassemblement des élus devant la préfecture de Bar le Duc à l'appel de l'association des maires de Meuse, de l'association des intercommunalités de Meuse et de l'associtions des maires ruraux de France pour manifester contre le projet de loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la République) et ses conséquences qui peuvent être désastreuses financièrement pour les communes et les citoyens mais aussi sur l'existence même des communes et des services de proximité auxquels nos administrés sont attachés.

 

Je m'y suis déplacé avec Denis Hutteau. Les enjeux sont importants. Il est peut-être déjà trop tard.

 

Les élus craignent la suppression des petites communes et la réduction des élus locaux qui font bénévolement tourner les communes.

Cette loi voudrait une réduction des dépenses publiques mais aucune étude d'incidence fiscale sur le particulier n'a été faite. Diverses considérations à l'échelon de la commune montrent que ce sera le contraire...

 

Quelques propos entendus :

 

" Nous ne voulons pas d'une réforme qui entraine la hausse de la fiscalité des contribuables, sans leur apporter de services supplémentaires."

 

"Nous ne voulons pas d'une réforme urbaine, adaptée aux grandes villes, mais non transposable en milieu rural."

 

"Le transfert obligatoire des compétences, eau et assainissement, sans tenir compte de l'impact en terme de coût pour l'usager est irréaliste."

 

De même "les pouvoirs renforcés du préfet pour fusionner des intercommunalités sans avoir mesurer les conséquences fiscales pour les contribuables."

 

"Technocratie parisienne à marche forcée."

 

"Comment inspirer confiance à nos compatriotes, alors que ces gens (les préfets) n'ont qu'une idée : obtenir une promotion et quitter la Meuse ! Je mesure ce fossé entre les élus qui vivent au quotidien sur leur territoire, rappelés à l'ordre par les électeurs, et ceux qui n'ont du terrain qu'une appréhension théorique." (Sénateur Longuet qui a vu passer 18 préfets)

 

"Le combat que vous menez est celui du bon sens. Le combat de l'avenir du territoire." (Député Pancher)

 

"Messieurs les parlementaires, si vous voulez que "votre" loi devienne la "NOTRe", entendez-nous." (Mesot)

Plusieurs maires étaient venus avec un panneau d'entrée de leur village barré d'un ruban noir en signe de deuil.

Plusieurs maires étaient venus avec un panneau d'entrée de leur village barré d'un ruban noir en signe de deuil.

Les panneaux ont ensuite été déposés devant l'entrée de la préfecture avant d'entonner la Marseillaise.

Les panneaux ont ensuite été déposés devant l'entrée de la préfecture avant d'entonner la Marseillaise.

Partager cet article
Repost0
11 juin 2015 4 11 /06 /juin /2015 07:51

« Bien vivre ensemble » dépend de nombreux facteurs humains et relationnels. Il faut oser se rencontrer, apprendre à se connaître, accepter d’être différents pour que naisse une cohabitation de qualité, un voisinage harmonieux qui favorise un sentiment de bien-être et de sécurité dans le village.


Mais lorsque certains oublient les règles élémentaires du « savoir vivre ensemble », l’atmosphère s’alourdit, les relations se crispent, la vie quotidienne devient stressante. Vivre "à la campagne", ce n’est pas avoir le droit de faire du bruit plus qu’ailleurs. Vivre en démocratie, ce n’est pas pouvoir dire tout ce que l’on veut...


Les actes de négligence dans l’espace public sont perçus comme un manque de respect à l’égard de tous. Certains sont commis par inadvertance, d’autres par facilité, d’autres de façon volontaire. Cette rubrique n’a pas la prétention de résoudre les difficultés nées d’actions irresponsables ou malveillantes. Il a pour objet de rappeler quelques règles de base indispensables pour « bien vivre ensemble », afin que tous les Pagnotins et Pagnotines de bonne volonté puissent s’y référer et améliorer si nécessaire leur citoyenneté quotidienne.

 

" La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui" (extrait de l’article 4 de la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen de 1789)

Partager cet article
Repost0
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 19:40

Dimanche 23 mars : Élections municipales et communautaires.

 

Un bel exemple de civisme. Depuis de nombreuses années, Monsieur Guy Aumont manifeste un bel exemple de civisme et de constance en ayant la particularité d'être à chaque fois le premier électeur à venir voter quelle que soit l'élection.

 

Mes félicitations à ce citoyen modèle.

A voté. Le premier de la journée.

A voté. Le premier de la journée.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens