Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 09:18

C'est le titre d'un article tiré de la revue Challenge n° 381 du 20 mars 2014. Il avait été glissé dans ma boite aux lettres lors des élections municipales.

 

"Leader mondial du rond-point ! (il existerait 60 000 ronds-points dans le monde, dont la moitié en France) Plutôt que de tourner en rond, remettons d'équerre les finances locales."

 

Pour ce qui est de Pagny, soyez rassurés ! Nos finances sont saines et la commune est bien gérée. Certains politiques et l'Etat pourraient prendre exemple sur les petites communes.

 

Un autre point de l'article faisait référence au coût d'un rond-point. "Avec un coût qui peut osciller entre 100 000 et un million d'euros, notamment grâce aux sculptures d'un goût parfois douteux qui les ornementent, l'addition est lourde ...".

 

Nous avons à l'entrée de Pagny un rond-point "moche". Il est à refaire. Nous avions des devis. Moins de 10 000 euros. Bien sûr tout dépend du niveau de sophistication qu'on veut lui donner. On est loin de ce qui est écrit dans l'article. A 100 000 €, il n'y aura pas de nouveau rond-point à Pagny.

 

Pour conclure, le rond-point de la Favorite est la propriété du Département de la Meuse. Nous ne pouvons rien y faire sans son accord. Je doute que le Département rénove ce rond-point. En revanche, si nous payons, il ne devrait pas y avoir de problèmes en leur présentant un projet devant obtenir leur accord.

Partager cet article
Repost0
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 21:29
De grosses branches longues, lourdes et fragiles tout au long du ruisseau du Bas des Rues.

De grosses branches longues, lourdes et fragiles tout au long du ruisseau du Bas des Rues.

Fin mars - Début avril

 

La plupart des saules, le long du ruisseau du Bas des Rues, présentait des risques pour les usagers des jardins, par leur taille ou leur état. Vous avez la photo d'un de ces saules : forme tortueuse et grosse branche en porte à faux. Un autre avait une branche centrale fendue sur plusieurs mètre : on pouvait voir au travers.

 

En raison du danger potentiel que cela représentait, je les ai faits abattre par une entreprise spécialisée. Vous verrez l'acrobate élagueurs sur les photos qui suivent.

 

Normalement, c'était à la CODECOM de faire ce travail puisqu'elle a pour compétence l'entretien des berges des rivières du canton. Mais après demande, semaines et mois se sont écoulés et l'entreprise qui devait être mandatée par la CODECOM n'est pas venue voir le travail à faire. La décision d'abattre devait être prise avant que les jardiniers ne retournent à la préparation de leur parcelle. Je l'ai prise. Je viens d'envoyer la facture à régler à la CODECOM.

 

Les saules ont été taillé en "têtards". Les souches restent sur place. Elles contribuent au maintien des berges du ruisseau. Les troncs et grosses branches ont été stockées à proximité. Un gros broyeur viendra les réduire en plaquettes qui seront vendues. Les plus petites branches sont passées dans un petit broyeur. Nous avons récupéré le broyat qui servira de paillage dans nos massifs de fleurs.

Ces arbres qu'on abat
Ces arbres qu'on abatCes arbres qu'on abat
Ces arbres qu'on abat
Partager cet article
Repost0
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 21:01

27 mars 2014 : lotissement "Les Jardins".

 

En deux jour,la maison aura été construite, du moins pour l'essentiel.

 

La dalle avait été coulée. Un semi-remorque est venu livré en kit l'essentiel de la structure en bois : les murs avec portes et fenêtres et les fermettes du toit. Tout cela a été fixé au sol en un temps record. Les murs ont été fabriqués en usine avec les ouvertures déjà posées. Des plaques de bois en copeau pressé revêtues pour l'intérieur de laine de verre qui sera caché ultérieurement par du placoplâtre.

 

Les fermettes du toit ont été assemblées au sol avec le pare-vapeur de sous-toiture. Une grue a soulevé l'ensemble pour le déposer à l'endroit voulu.

 

Tout cela en deux jours.

 

Peu après les tuiles ont été posées mettant ainsi le structure hors intempéries.

 

L'extérieur sera doublé de polystyrène d'une bonne épaisseur pour assurer une isolation optimale puis recouvert d'un crépi de finition. De même une bonne couche de laine de verre sera disposée sous le toit. Le tout donnant un bâtiment basse consommation.

 

Les finitions intérieures et extérieures prendront certainement plus de deux jours.

 

Le lotissement des Jardins se remplit. Encore quelques terrains disponibles.

Une maison qui pousse comme un champignonUne maison qui pousse comme un champignon
Partager cet article
Repost0
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 18:51

Deux élagueurs sont venus tailler un certain nombre d'arbres dans la commune. Un entretien nécessaire que ne peuvent pas réaliser nos employés communaux au vu de la méthode d'escalade utilisée.

Cliquez sur la photo pour l'agrandir.Cliquez sur la photo pour l'agrandir.Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

Partager cet article
Repost0
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 18:08

Les travaux d’assainissement sont pratiquement terminés sur l’ensemble du village sauf chez les particuliers en ce qui concerne la déconnexion des fosses septiques et le séparation des eaux pluviales/usées.

 

Dans la rue Léon Chausson, on a profité des travaux et d'une route défoncée pour remplacer toutes les bouches à clé qui dataient des années 60 et pour poser des compteurs incongelables sur les trottoirs : il ne reste plus que le macadam à poser sur la chaussée et à intervenir chez les particuliers pour supprimer les compteurs (lorsqu'ils sont accessibles).

 

Dans le Bas de Rues, les luminaires ont été posés. Il reste à supprimer les anciens poteaux en béton et faire disparaitre les câbles aériens.

 

De nouveaux luminaires à leds, économiques en énergie et avec variateurs de puissance, sont presque tous posés rue des Marais et rue de la Souche.

 

Rue du Faubourg, Rue de l’Etang et sur la zone d’activités, du macadam à été posé là où cela s’avérait nécessaire.

Partager cet article
Repost0
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 18:07

Week-end dernier. La salle des fêtes, bien que non terminée(sous-couche peinte et tapisserie presque posée), a servi de cadre tout blanc au mariage de ma fille. Salle maudite ? Le gros frigo ne fonctionnait plus. Nous avons trouvé une entreprise qui a pu effectuer une réparation d'attente le samedi après-midi. Ce frigo donne des soucis depuis son achat. Il est sous surveillance pour cerner la partie du système à changer.

La bonne nouvelle, c'est que le chauffage n'a pas été utilisé. Beaucoup de personnes et surtout l'isolation de 30 cm de laine de roche a montré son efficacité malgré une température extérieure proche du zéro.

 

Début de semaine. Le chemin de promenade depuis la station de pompage d'eau potable jusqu'au canal était boueux et présentait bien des flaques d'eau. Les passages de tracteurs et autres véhicules l'avaient abimé. Les employés communaux ont déversé des cailloux sur le chemin puis l'on damé au rouleau compresseur. Compte tenu des conditions climatiques pluvieuses, le travail a été interrompu en attendant des temps propices.

 

Quelques nouvelles de la semaine 6 de l'an 2014

Le fossé près du parking VL de La Favorite a été curé pour donner un meilleur écoulement des eaux venant du parking PL. Les restes de branches de l'ancienne peupleraie seront broyés lorsque l'état du sol le permettra. Cette partie sera ensuite replantée en trois zones avec des aulnes, des peupliers et quelques variétés ornementales qui supportent les sols humides.

Quelques nouvelles de la semaine 6 de l'an 2014

Les employés communaux ont commencé le nettoyage des plates bandes en enlevant le paillage, nettoyage et remise en place du paillage.

 

Mardi soir. Réunion à la salle multi-activités pour répondre aux questions que pourraient encore se poser les personnes concernées par la déconnexion des fosses septiques et la séparation des branchements eaux pluviales/eaux usées. L'entreprise SLD TP n'est pas passée chez tout le monde pour voir les travaux à faire et établir les devis.

 

Les autres travaux d'assainissement avancent dans le village et devraient se terminer sous peu avec la pose du macadam sur les chaussées qui ont été ouvertes.

 

Un logement communal a été loué après visite et état des lieux.

 

On m'a signalé une très grosse flaque d'eau ce samedi près de la salle des fêtes. Les quelques trous de la plaque d'un regard étaient bouchés et l'eau ne s'évacuait plus. Il a suffit de soulever la plaque et nettoyer les ouvertures. L'eau s'est engouffrée dans le regard et la nappe d'eau a disparu. C'est aussi cela le boulot de maire.

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 16:44
Vitraux

Les travaux de réparation sur les vitraux et verrières de l'église et de la chapelle de Massey ont été menés à bien en début de semaine. Les pièces défaillantes ont été remplacées. L'étanchéité est assurée.

 

Fuites d'eau

Les relevés quotidiens de consommation d'eau étaient alarmants, pas loin de 300 m3 par jour. Une première fuite avait été repérée rue du Parge. Une cassure nette d'une conduite de 80 mm. Réparée, il y avait encore une surconsommation d'environ 100 m3. Davantage de difficultés pour repérer cette fuite. Notre agent l'avait localisée à un mètre près, pas loin de celle trouvée près de l'abri-bus de la place. Là encore, une cassure nette de la canalisation de 80 mm. Les relevés d'eau sont revenus à la normale dès le lendemain.

 

Chemin de promenade dans le marais

On nous avait signalé l'état boueux du chemin depuis le pont près du canal jusqu'au terrrain de sports scolaire. Les employés communaux sont intervenus pour purger le chemin et combler les flaques d'eau. Quelques camions de cailloux plus tard, les travaux ont été arrêtés : le sol était trop gras et très glissant comme sur de la neige. Les engins risquaient de plus de créer davantage d'ornières. Les travaux sont suspendus en attendant des temps plus favorables. On peut s'y promener mais mieux vaut y aller avec des bottes.

 

Fleurissement

Le fleurissement du printemps se prépare. J'ai reçu un pépiniériste qui fleurira les massifs de l'avenue du Général de Gaulle et les différentes jardinières des bâtiments communaux, fin mai. Un autre fleuriste s'occupera des vasques et autres lieux restants. Les fleurs sont commandées pour la distribution annuelle qui aura lieu le samedi 17 mai.

 

Salle des fêtes

Les travaux vont bon train. La sous-couche de peinture à été enduite aux mur et au plafond. La tapisserie murale est pratiquement posée. Les travaux sont stoppés pour pouvoir accueillir le mariage prévu, même si la salle est loin d'être achevée. Mais tout est hors poussière. Il restera à peindre le plafond et les murs dans les différents coloris prévus, poser le revêtement sur la scène et installer les différents luminaires.

Une fois la salle principale terminée, l'entrée, les toilettes et la cuisine de la salle des fêtes attendront leur rafraichissement.

Une porte ouverte est prévue début mars afin de venir voir cette salle rénovée au-delà de ce qui était prévu avant de découvrir la vétusté cachée des lieux.

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 00:13

Jeudi 2 janvier

En fin de journée le plafond bas a entièrement été plaqué. Restera à poser les bandes et les enduire.  Les câbles pour l'électricité sont passés en attente des luminaires.

A gauche, deux plaques décoratives et phoniques posées en fin de matinée. Adroite, en fin de journée, le plafond bas a été entièrement plaqué.A gauche, deux plaques décoratives et phoniques posées en fin de matinée. Adroite, en fin de journée, le plafond bas a été entièrement plaqué.

A gauche, deux plaques décoratives et phoniques posées en fin de matinée. Adroite, en fin de journée, le plafond bas a été entièrement plaqué.

lundi 6 janvier

L'entreprise Linard de Troussey est à pied d’œuvre comme convenu. Les poutres sont déchargées. A l'intérieur de la salle, chaque poutre sera coupée à la bonne longueur. En otant quelques tuiles, la grue soulévera la poutre pour la positionner à l'endroit prévu en doublure des fermettes.

Les poutres de 9 m de long sont déchargées puis préparées à la pose à l'intérieur de la salle.Les poutres de 9 m de long sont déchargées puis préparées à la pose à l'intérieur de la salle.

Les poutres de 9 m de long sont déchargées puis préparées à la pose à l'intérieur de la salle.

mercredi 8 janvier

Les charpentiers posent poutres et solives tandis que les peintres poursuivent de poser les joints, enduisent, poncent avant une deuxième passe.

Tandis que les charpentiers s'occupent du plafond de la partie haute, les peintres s'occupent des joints dans la partie basse de la salle.Tandis que les charpentiers s'occupent du plafond de la partie haute, les peintres s'occupent des joints dans la partie basse de la salle.

Tandis que les charpentiers s'occupent du plafond de la partie haute, les peintres s'occupent des joints dans la partie basse de la salle.

lundi 13 janvier

Une partie des peintres s'occupent de poncer murs et plafond dans la partie basse tandis que les autres posent, dans la partie haute, les rails sur lesquels seront visées les plaques de placoplâtre. Sur chaque rail, il faut dérouler un adhésif bi face sur lequel sera fixé un pare vapeur ; une obligation dans quelques mois. Il a fallu réfléchir à la pose des rails qui recevront des plaques ajourées de 2,40m et des plaques pleines de 2,50 m sachant qu'il y a des règles de distances à respecter entre deux rails.

L'avancée des travaux à la salle des fêtes

mercredi 15 janvier

Le plafond haut est plaqué presque jusqu'au niveau de la scène. Des plaques coupe-feu ont été posées au dessus des deux aérothermes. Deux anciens conduits de cheminée ont été abattus, ce qui aura fait quelques centaines de kg de gravats à évacuer. Certains murs ont reçu une sous couche de peinture.

On peut déjà imaginer ce que sera la salle rénovée.
On peut déjà imaginer ce que sera la salle rénovée.

On peut déjà imaginer ce que sera la salle rénovée.

dimanche 19 janvier

Il ne reste plus que quelques mètres carrés du plafond à plaquer. Pour faire avancer le chantier, le chef d'entreprise est venu travailler aujourd'hui : enduire les bandes aux jointures des plaques aux murs comme au plafond, c'est le plus long.

La semaine prochaine, la sous couche de peinture devrait être mise aux murs et peut-être au plafond. L'électricien viendra tirer les derniers câbles. La laine de roche, sur 30 cm d'épaisseur, sera soufflée dans les combles.

La partie placo des murs et plafonds est presque achevée mais la finition des bandes de jointure des plaques demande du temps.

La partie placo des murs et plafonds est presque achevée mais la finition des bandes de jointure des plaques demande du temps.

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 09:51

Les travaux de rénovation de la salle des Fêtes avaient débuté le lundi 9 décembre et aurait du s'achever à la mi-janvier. Ce ne sera pas le cas compte tenu des "surprises" du chantier. Au départ un relooking de la salle pour lequel nous avions reçu une subvention : remplacement des dalles du plafond, un revêtement solide des murs, des couleurs vives propres à égayer la salle, une changement de la fresque, un nouveau sol pour la scène.

10 décembre : Le lambris qui couvrait le bas des murs a été enlevé et laisse apparaitre une ancienne peinture. Le pire devait être le bas des plaques de placoplâtre contre les murs.10 décembre : Le lambris qui couvrait le bas des murs a été enlevé et laisse apparaitre une ancienne peinture. Le pire devait être le bas des plaques de placoplâtre contre les murs.

10 décembre : Le lambris qui couvrait le bas des murs a été enlevé et laisse apparaitre une ancienne peinture. Le pire devait être le bas des plaques de placoplâtre contre les murs.

A l'origine, il était prévu de repeindre les rails de support des plaques du plafond et de remplacer celles-ci. Or à la dépose, il est apparu que l'isolation du plafond bas avait été réalisée avec des chutes de laine de verre (des bandes d'une vingtaine de centimètres de long et de deux mètres de long) et que celle du plafond haut s'était bien tassée, était abimée par endroit ou mal positionnée et que l'isolant ne tenait pas sa place et tombait un peu partout.

 

 

16 décembre : en haut une vue du plafond bas au 1er plan et du plafond haut au second plan. En dessous à gauche, les chutes d'isolant du plafond bas, à droite, le plafond haut où l'on aperçoit l'ancien plafond et sa tapisserie d'il y a au moins trente ans.
16 décembre : en haut une vue du plafond bas au 1er plan et du plafond haut au second plan. En dessous à gauche, les chutes d'isolant du plafond bas, à droite, le plafond haut où l'on aperçoit l'ancien plafond et sa tapisserie d'il y a au moins trente ans.16 décembre : en haut une vue du plafond bas au 1er plan et du plafond haut au second plan. En dessous à gauche, les chutes d'isolant du plafond bas, à droite, le plafond haut où l'on aperçoit l'ancien plafond et sa tapisserie d'il y a au moins trente ans.

16 décembre : en haut une vue du plafond bas au 1er plan et du plafond haut au second plan. En dessous à gauche, les chutes d'isolant du plafond bas, à droite, le plafond haut où l'on aperçoit l'ancien plafond et sa tapisserie d'il y a au moins trente ans.

Première surprise et nécessité de refaire une isolation performante. Du coup l'idée est venue de remplacer les dalles de plafond par un plafond en placoplâtre dont une partie décorative et insonorisante.

 

Deuxième surprise lorsque les restes d'isolant thermique ont été retirés du plafond haut. L'ancien plafond de la salle des fêtes est apparu, pas gênant en soi, sauf que des morceaux en carton mâché ont commencé à se détacher et à tomber. Il fallait faire quelque chose et les retirer. De toute façon, ce plafond ne servait à rien et tant qu'à faire, autant faire propre. Un travail qui s'est avéré pénible. Les employés de l'entreprise Garette et leur patron ont travaillé avec masques anti-poussières. La fin des mauvaises surprises ? Non.

 

Et troisième surprise, la charpente du plafond est devenu visible avec des parties vermoulues et la peur rétrospective que le plafond ne se soit pas effondré avant.

 

mardi 17 décembre : Des chevrons qui se sont brisés. Une poutre bien vermoulue. Et en dessous l'état d'un chevron qui est tombé tout seul, pratiquement réduit en poussière.mardi 17 décembre : Des chevrons qui se sont brisés. Une poutre bien vermoulue. Et en dessous l'état d'un chevron qui est tombé tout seul, pratiquement réduit en poussière.
mardi 17 décembre : Des chevrons qui se sont brisés. Une poutre bien vermoulue. Et en dessous l'état d'un chevron qui est tombé tout seul, pratiquement réduit en poussière.

mardi 17 décembre : Des chevrons qui se sont brisés. Une poutre bien vermoulue. Et en dessous l'état d'un chevron qui est tombé tout seul, pratiquement réduit en poussière.

Vu l'état de la charpente, le conseil municipal est convoqué pour le lundi 23 décembre en réunion de travail exceptionnelle vu l'urgence des travaux qu'il faudra de toute façon entreprendre.

 

D'urgence l'entreprise de travaux de toiture Linard est contactée. Jeudi 18 décembre à 8h 30, rendez-vous sur site. Heureusement les fermes sont en bon état, mais il faut changer la charpente du plafond. Des solives en lamellé collé d'une portée de 9 m seront posées de part et d'autre des fermes pour soulager la toiture et renforcer les fermes, puis des chevrons dans l'autre sens pour le plafond qui sera raillé et accueillera des plaques de placoplâtre. Mais l'entreprise, en vacances de fin d'année le lendemain, ne pourra pas intervenir avant le 6 janvier. Pour ne pas perdre de temps, l'entreprise Garette, qui ne prendra pas de vacances de fin d'année, sera chargée de démolir l'ancienne charpente et préparer l'intervention de l'entreprise Linard.

 

lundi 23 décembre : voilà ce que verra le conseil municipal, ayant échappé à la vue du plus sale du travail. Plusieurs bennes de la déchetterie seront remplies avec les gravas du chantier.

lundi 23 décembre : voilà ce que verra le conseil municipal, ayant échappé à la vue du plus sale du travail. Plusieurs bennes de la déchetterie seront remplies avec les gravas du chantier.

Entre temps, le chantier aura bien avancé. Les rails de support ont été posés aux solives du plafond bas (la charpente posée il y a une trentaine d'années était en très bon état) le 20 décembre. L'électricien de l'entreprise Martini a posé les câbles dans cette partie.

 

Le plafond dangereux de l'autre partie à été démonté par l'entreprise Garette et une ancienne ventilation a été descendue à l'aide d'un palan le 26 décembre.

A gauche, le plafond bas a été raillé le 20 décembre. A droite, toute la charpente du plafond haut a été débarassée le 26 décembre.A gauche, le plafond bas a été raillé le 20 décembre. A droite, toute la charpente du plafond haut a été débarassée le 26 décembre.

A gauche, le plafond bas a été raillé le 20 décembre. A droite, toute la charpente du plafond haut a été débarassée le 26 décembre.

A ce jour, trente centimètres d'isolant ont été posé au plafond bas. Toutes les bandes ont été scotchées avec de l'adhésif spécial, en avance de quelques mois sur la nouvelle réglementation. L'autre plafond recevra de la laine de roche soufflée sur trente centimètres également.

 

La première plaque phonique a été visée ce jour. Pratiquement tout le plafond de la salle basse sera posé ce soir.

 

Un mur en siporex est en cours de montage devant la scène.

2 janvier : première plaque phonique posée.

2 janvier : première plaque phonique posée.

Souhaitons que ce soit la dernière mauvaise surprise de ce mandat au cours duquel vieilleries et malfaçons diverses se sont révélées derrière une façade de bon aloi. A quelque chose, malheur est bon : la salle des Fêtes aura été pratiquement totalement rénovée. Fin des travaux, fin février.

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 08:49

Suite aux négociations et aux accords conclus avec la mairie, Novacarb a engagé des travaux d'envergure. Le nouveau site d'exploitation est entièrement clôturé sur près de six kilomètres. L'aire de bâchage des camions est en préparation à la sortie de la carrière. Le système de nettoyage des roues de camions avant sortie est commandé et devrait être opérationnel pour le mois de mars 2014. La piste de contournement de la carrière pour se rendre dans les bois communaux est en passe d'être réalisée.

Actuellement une fosse de récupération des eaux de pluie est en cours de creusement dans la partie basse du site. D'une capacité de mille m3, cette fosse servira de réserve incendie et de réserve d'eau pour l'arrosage des pistes de la carrière par temps sec.

Le creusement de la réserve d'eau de 1000 m3.

Le creusement de la réserve d'eau de 1000 m3.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens