Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 02:14

Les mises en conformité réglementaires pour la poursuite de la carrière de Pagny sur Meuse ont été achevées en avril dernier. Parmi les travaux engagés, certains faisaient partie de demandes particulières de la commune contractualisées avec Novacarb : un laveur de roues et une aire de bâchage des camions qui devraient réduire significativement les envols de poussières et leur dépôt au sortir de la carrière pour une meilleure propreté des routes et de l’environnement. Outre ces travaux, l’ensemble du site a été clôturé et un bassin de rétention des eaux pluviales a été créé.

 

Les travaux ont débuté courant novembre 2013 pour se finir fin avril 2014. En avril 2014, lors d’une visite réglementaire de contrôle, la DREAL a souligné la parfaite conformité de Novacarb vis-à-vis des exigences réglementaires.

 

Clôture du site

 

La nouvelle réglementation impose de clôturer entièrement le site. En accord avec l’ONF, les communes de Pagny sur Meuse et Lay Saint Rémy, tous les relevés et piquetages ont été faits par le géomètre de Novacarb. La commune est intervenue sur une petite partie de la limite pour le débroussaillage. Près de 3 km de remise en état ou de création de pistes autour de la carrière ont été réalisés par le personnel du site, en particulier pour nous permettre d’accéder à nos forêts. Pelle, bulldozer et chargeur ont déplacé des tonnes de matériaux et nettoyé les abords des chemins. Trois kilomètres de clôture ont été posés. La carrière est désormais sécurisée sur l’ensemble du périmètre. Un panneau d’interdiction de pénétrer est apposé sur la clôture tous les 50 m.

 

Bassin de rétention des eaux pluviales

 

L’objectif de ce bassin de rétention des eaux pluviales est triple : réserve d’incendie, arrosage des pistes en saison de sécheresse pour réduire les poussières et lavage de roues de camions pour préserver la propreté des routes en sortie de carrière. Ont été nécessaires : un terrassement de plus de 5 000 m3, la construction de merlons paysagers, la création et l’étanchéité du bassin de 1 100 m3, la conception d’un bassin de rétention et de séparation des sédiments de 35 m3, la pose des alimentations en eau (laveur de roues, prise incendie) et la réalisation du réseau électrique (pompe et éclairage). Enfin pour la sécurité du bassin, une clôture rigide a été posée.

 

Aire de bâchage des camions

 

Pour éviter les poussières générées par les camions sortant de la carrière, une aire de bâchage goudronnée et facile d’accès a été réalisée. Un terrassement de 1 500 m3, par couches successives a été réalisé avant un goudronnage de 1 300 m².

 

Laveur de roues et déplacement du pont-bascule

 

Afin de préserver la propreté des routes à la sortie de la carrière, un laveur de roues pour les camions clients a été installé. Le pont-bascule a dû être déplacé dans l’alignement de celui-ci. Le laveur de roue mesure 20 m et a une contenance de 54 m3 d’eau. Pour faciliter le nettoyage des dépôts de calcaire, une chaine racle le fond du bac pour transporter ceux-ci vers un réceptacle placé à l’avant, qui est vidé régulièrement à la pelle mécanique. Toute la partie électronique de gestion (borne entrée et sortie) a été remplacée et une liaison ethernet fibre optique vers les bureaux a été installée. Le terrassement, les fouilles et le tirage de câble ont été effectué par le personnel du site. Ce nouveau système permettra de mieux comptabiliser et plus facilement l’ensemble des ventes de menus.

 

Tous ces travaux étaient visibles lors de la journée « portes ouvertes » du 28 juin.

 

La société Novacarb, par ces travaux et les contacts que nous avons, montre qu’elle joue le jeu d’une exploitation exemplaire dans le respect des accords environnementaux auxquels nous étions parvenus après de longues négociations.

Le creusement du bassin de rétention des eaux pluviales

Le creusement du bassin de rétention des eaux pluviales

Le laveur de roues

Le laveur de roues

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 02:00

Je me suis octroyé quelques jours de vacances (enfin pas tout à fait puisque je pars toujours avec quelques dossiers en cours) et là où je passe, j’observe l’état des caniveaux et de la végétation qui y pousse. Je pense que s’il y avait un concours de propreté des caniveaux, Pagny sur Meuse obtiendrait sans difficulté un prix.

 

Je suis à peine à 2 heures de route de Pagny près d’un plan d’eau. Devant le camping passe une route avec trottoir et caniveau d’un seul côté. Des herbes folles en quantité, hautes ou basses, sur des dizaines de mètres. Incroyable que dans cette zone touristique (la plage est noire de monde et il y a plusieurs centaines de mètres de parking), on puisse laisser les caniveaux dans un tel état.

 

Le département du lieu a engagé des travaux de voirie : une émulsion de goudron recouverte de petits cailloux rosés. Rien d’extraordinaire, me direz-vous, sauf que dans la même journée, de très nombreux kilomètres ont été couverts dans ce village et sur les routes voisines, une efficacité à son honneur, mais au détriment d’une manière de faire qui m’a …. surpris.

 

L’émulsion de goudron liquide a bien sûr été répandue sur la chaussée, mais aussi dans le caniveau ou plus exactement sur les herbes du caniveau. Puis les petits graviers jusqu’au bord du trottoir.

 

Résultat : une jolie chaussée, mais un bord de trottoir où l’herbe reste visible et intacte ou recouverte de cette émulsion donnant une mauvaise image.

 

Mais je suis peut-être mauvaise langue. Cela ne restera peut-être pas à l’état d’abandon. L’émulsion versée était très chaude. Les services de la voirie comptent peut-être sur le choc thermique pour faire crever cette végétation. Je n’y crois pas beaucoup.

 

A part cet épisode, c’est un bel endroit. Il fait beau, il fait très chaud (jusqu’à 37°). Je suis bien, sous un chêne, avec mon ordinateur à préparer les semaines à venir et joignable à tout moment.

 

PS : Je suis de retour depuis quelques jours déjà.

On a oublier d'arracher les mauvaises herbes avant de verser l'émulsion de goudron liquide jusqu'à la bordure du trottoir. Certaines herbes sont noires de  goudron, d'autres sont restées bien vertes.
On a oublier d'arracher les mauvaises herbes avant de verser l'émulsion de goudron liquide jusqu'à la bordure du trottoir. Certaines herbes sont noires de  goudron, d'autres sont restées bien vertes.

On a oublier d'arracher les mauvaises herbes avant de verser l'émulsion de goudron liquide jusqu'à la bordure du trottoir. Certaines herbes sont noires de goudron, d'autres sont restées bien vertes.

Partager cet article
Repost0
31 mai 2014 6 31 /05 /mai /2014 09:39

La mairie vient de recevoir les résultats des analyses effectuées sur un échantillon d'eau prélevé dans un des réservoirs d'eau de la commune.

 

Après 528 analyses, la conclusion est que notre eau d'alimentation respecte les exigences de qualité réglementaires en vigueur (limites et références) pour les paramètres analysés.

 

C'est un document que je consulte avec attention à réception.

Partager cet article
Repost0
19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 09:18

C'est le titre d'un article tiré de la revue Challenge n° 381 du 20 mars 2014. Il avait été glissé dans ma boite aux lettres lors des élections municipales.

 

"Leader mondial du rond-point ! (il existerait 60 000 ronds-points dans le monde, dont la moitié en France) Plutôt que de tourner en rond, remettons d'équerre les finances locales."

 

Pour ce qui est de Pagny, soyez rassurés ! Nos finances sont saines et la commune est bien gérée. Certains politiques et l'Etat pourraient prendre exemple sur les petites communes.

 

Un autre point de l'article faisait référence au coût d'un rond-point. "Avec un coût qui peut osciller entre 100 000 et un million d'euros, notamment grâce aux sculptures d'un goût parfois douteux qui les ornementent, l'addition est lourde ...".

 

Nous avons à l'entrée de Pagny un rond-point "moche". Il est à refaire. Nous avions des devis. Moins de 10 000 euros. Bien sûr tout dépend du niveau de sophistication qu'on veut lui donner. On est loin de ce qui est écrit dans l'article. A 100 000 €, il n'y aura pas de nouveau rond-point à Pagny.

 

Pour conclure, le rond-point de la Favorite est la propriété du Département de la Meuse. Nous ne pouvons rien y faire sans son accord. Je doute que le Département rénove ce rond-point. En revanche, si nous payons, il ne devrait pas y avoir de problèmes en leur présentant un projet devant obtenir leur accord.

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 08:23

Un chemin forestier, dit du Val de l’Âne,a été rénové ou créé en partie en association entre les communes de Pagny, Lay Saint Rémy et Foug. Intérêt conjoint pour désenclaver des massifs forestiers de chacune des communes : l'accès à ces parcelles en sera facilité pour les affouagistes et autres professionnels du bois avec pour conséquence une valorisation des grumes de moindre qualité, laissées auparavant sur place parce que trop coûteuses à exploiter et à débarder.

 

Pour ce qui concerne Pagny, il s'agit du massif Mellassard qui était très difficile d'accès. La première facture vient de tomber pour 31 000 € environ.

 

La pré réception du chantier a eu lieu vendredi 25 octobre en présence des représentants des trois communes, de l'ONF et du conducteur des travaux. Les quelques rectifications à faire ont été notées et seront réalisées pour la réception définitive des travaux.

 

Le chemin créé a une longueur de 1,5 km. Il dispose de trois places pour le dépôt des grumes le long du parcours. La partie rénovée a une longueur de 3,7 km. L'entreprise a creusé sur 50 cm. Une toile qui laisse passer l'eau et un treillis en plastique ont été posés sur le fond avant d'être recouverts de cailloux qui ont été compactés au fur et à mesure. Une technique innovante qui permet de moins creuser, d'utiliser moins de matériaux et d'assurer une meilleure stabilité du chemin.

 

A noter qu'il a fallu prendre en compte la présence d'une fleur remarquable, la nivéole, qui a nécessité un traitement particulier pour ne pas abîmer sa zone d'implantation.

 

En prime, un après-midi très agréable dans les bois pour le maire et l'adjoint chargé des bois et chemins et une ou deux idées pour améliorer certaines parties de nos chemins. Durant ce mandat de nombreux chemins ont été remis en état. Il en reste un à terminer. Les travaux viennent de commencer au bout du chemin du Mont dans la forêt.

 

 

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 09:07

L'école maternelle réalise, comme chaque année, l'opération "Nettoyons la nature". L'occasion de sensibiliser les enfants à leur environnement et à la propreté que chacun devrait avoir dans les rues de notre village.

 

Demain matin, l'opération se déroulera à la Petite Livière et ses environs immédiats, près de l'école élémentaire et dans le lotissement des Jardins. Gilets fluorescents et gants de protection pour chaque enfant.

 

La directrice nous a demandé "d'oublier" de balayer pour que les enfants aient quelques déchets à trouver...

Partager cet article
Repost0
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 22:19

« Cigéo (Centre industriel de stockage géologique) est le projet de centre de stockage profond de déchets radioactifs à Bure. Il est conçu pour stocker de façon réversible les déchets hautement radioactifs (HA) et à durée de vie longue (MA-VL), produits par l’ensemble des installations nucléaires actuelles, jusqu’à leur démantèlement, et par le traitement des combustibles usés utilisés dans les centrales nucléaires. »

 

 Le débat public sur CIGEO a débuté officiellement avec l’ouverture du site Internet de la Commission Particulière du Débat Public (CPDP) : www.debatpublic-cigeo.org .

 

Chacun a l’opportunité de participer à ce débat et de s’exprimer librement en adressant  ses questions et avis sur CIGEO à la CPDP via ce site ou lors des réunions publiques du débat lieux et horaires communiqués sur le site).

 

Pour information, voici le calendrier des réunions publiques proches de chez nous :

  • 13 juin, Bar-le-Duc : réunion thématique « L'insertion sur le territoire »
  • 20 juin, Nancy : réunion thématique « La réversibilité »
  • 4 juillet, Ligny-en-Barrois
  • 3 octobre, Commercy : réunion thématique « Le coût et le financement »

 

Pour respecter le droit à une sensibilité différente sur le débat officiel et avoir une autre approche, vous pouvez aussi consulter les sites suivants  www.burestop.eu , www.villesurterre.com , www.cigeout.com .

 

Partager cet article
Repost0
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 19:45

Voici quelques mots qui disent la même chose en allemand, anglais, polonais, espagnol, italien, slovaque.

 

Des mots qui traduisent la malpropreté des chauffeurs routiers sur le parking près de la station Total par l’abandon de détritus comme ceux-ci et un peu plus loin par les bouteilles d’urine abandonnées en bordure de chaussée.

 

D’autres panonceaux incitant à la propreté seront plantés à proximité. Mais une poubelle à 10 m, c’est déjà trop loin pour certains. Des poubelles sont en commande pour diminuer la distance à parcourir camion-poubelle.

 

Pourtant, une satisfaction, l’intérieure de la zone d’activités était propre.

Partager cet article
Repost0
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 19:55

Les plantations d'automne ont porté leurs "fruits". Une première. Les fleurs sont apparues à la sortie de l'hiver en attendant le fleurissement traditionnel du village en mai. Les premières fleurs ont fané  après avoir apporté les premières couleurs de gaieté. Une floraison progressive.

Des fleurs avant de fleurir
Des fleurs avant de fleurirDes fleurs avant de fleurir
Des fleurs avant de fleurirDes fleurs avant de fleurir
Des fleurs avant de fleurirDes fleurs avant de fleurir
Des fleurs avant de fleurir
Des fleurs avant de fleurirDes fleurs avant de fleurir
Des fleurs avant de fleurirDes fleurs avant de fleurir
Des fleurs avant de fleurirDes fleurs avant de fleurirDes fleurs avant de fleurir
Partager cet article
Repost0
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 19:48

Il y a un peu plus de cinq semaines, le ruisseau du bas des rues subissait les conséquences d'un rejet d'une eau saturée en calcaire lors du creusement du poste de refoulement de la Rue du Faubourg. La poussière de calcaire s'était déposée sur le fond du ruisseau tout en changeant l'eau claire en une eau blanchâtre. Les poissons n'avaient pas aimé. Tous les poissons de fond avaient disparu ou presque.

 

Les poissons ont eu du mal à revenir. Au fil de ma surveillance, un poisson, puis d'autres, peu nombreux, de temps en temps.

 

Je suis retourné voir le ruisseau en début d'après-midi. Excellente surprise. J'ai pu apercevoir  plusieurs bans de poissons très vivaces qui filaient dans le cours d'eau. Des petits d'une dizaine de centimètres, des plus gros pas loin des trente centimètres. La vie est revenue dans le ruisseau.

 

Le fond s'est nettoyé du dépôt de calcaire. On revoit le sable, les cailloux, les mousses, la végétation ... et tous les détritus qui y étaient : pneu, ferraille, ... 

 

Fin mai, les pêcheurs se rassembleront pour un nettoyage du fond et des berges du ruisseau.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens