Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 janvier 2018 4 04 /01 /janvier /2018 17:07

 

De façon très visible, on peut constater que l'eau monte un peu partout. La plaine se remplit, les ruisseaux, rivières et fossés aussi. Et il pleut toujours.

 

Notre département est en vigilance orange pour les pluies.

 

Ne tentez pas le diable si vous allez à Troussey. L'eau recouvre déjà la route.

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2018 4 04 /01 /janvier /2018 16:52

 

Finalement, peu de dégâts matériels hier à Pagny.

 

Comme d'habitude quelques tuiles de l'église se sont envolées. Les employés communaux en ont remis plusieurs en place en attendant qu'une entreprise spécialisée non disponible cette semaine vienne parachevé le travail. Il faudra sans doute envisager des travaux de fixation des tuiles.

 

Attention cependant, quelques tuiles ont glissé sur le toit arrêtées par la gouttière. Évitez de circuler du côté de l'entrée latérale.

 

Le courant ayant disjoncté à plusieurs reprises hier, l'horloge était bloquée sur 7h. Courant remis, elle s'est remise à l'heure automatiquement.

 

Attention aussi près de la salle du presbytère. Un objet est au bord du toit et nous n'avons pas la possibilité de l'atteindre.

 

Sinon, quelques arbres sont tombés du côté de la peupleraie. En revanche soyez prudents si vous allez en forêt. Des arbres ont dû être déstabilisés.

 

Finalement la plus grosse gêne aura été la succession des coupures d'électricité. Il fallait penser à réarmer votre boitier électrique.

 

Soucis également avec les serveurs informatique, internet et le téléphone.

 

Aujourd'hui encore de nombreuses personnes avaient des problèmes de connexion autant sur le téléphone fixe que sur le mobile.

 

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2018 2 02 /01 /janvier /2018 17:30

Le texte n'étant pas très lisible, le voici reproduit ci-dessous.

 

L’extension de l’Ecole du Centre n’attend plus que ses élèves.

 

Pour l'école élémentaire publique du Centre de Pagny-sur-Meuse, la fin de l'année 2017 rime avec achèvement des travaux de son extension. Le 8 janvier prochain, les élèves de CM1 et CM2 pourront ainsi faire leur rentrée dans un>bâtiment flambant neuf construit dans le respect de l'environnement et doté de salles aussi modernes que fonctionnelles.

 

Le bien-être des élèves comme celui du corps enseignant a toujours fait partie des préoccupations de la municipalité. En témoignent les travaux de rénovation réalisés dans 3 salles de classe de la partie ancienne de l'école à l'été 2016, le démarrage en mars dernier du chantier visant à remplacer le préfabriqué vieillissant installé il y a plus de vingt ans ainsi qu'une autre salle qui manquait cruellement de confort et de fonctionnalité.

Avec l'arrivée d'une population particulièrement jeune dans les nouveaux lotissements de la commune et le taux de naissances en nette progression ces dernières années, Armand Pagliari, maire de Pagny-sur-Meuse, se devait de prévoir l'avenir et notamment l'accueil des futurs petits élèves.

 

 

Objectif espace et bien-être à l'école

 

D'après une idée de Christophe Te Dunne (adjoint au maire) et mise en œuvre par Dominique Millet, responsable du Cabinet d'architecture Est Concept, l'exten­sion de près de 300 m2 construite sur l'arrière de l'ancien bâtiment va apporter tout le confort, l'ai­sance (salles de 70 m2 environ) et la praticité nécessaire à tous pour travailler et apprendre dans d'excellentes conditions. Les deux salles de classe situées à l'étage sont attribuées aux CM1 et CM2 qui, pendant toute la durée des travaux, étaient hébergés dans l'acienne école devenue maison des associations. Au rez-de-chaussée, une salle de classe accessible de plain-pied pourra, dans un avenir plus ou moins proche, accueillir de nouveaux élèves y compris ceux en situation de handicap. Toujours sur le même niveau, la « demi-salle » est quant à elle destinée aux activités périscolaires. Notez enfin qu'un agréable préau couvert fait la jonction entre les deux bâtiments.

 

Énergie et coût maîtrisés

 

Ce nouveau bâtiment, coloré et moderne, bénéficie d'une isolation performante des murs (maçonnerie en blocs isolants) et des plafonds. Il profité également d'un chauffage maîtrisé et particulièrement efficace grâce au raccordement à la nouvelle chaudière à granulés installée l'été dernier dans l'ancien bâtiment de l'école. Enfin, la gestion de la lumière étant fondamentale, cette extension a été dotée de larges baies à double vitrage équipées de brise-soleil. Un soin tout particulier a également été apporté à l'éclairage intérieur qui se fait au moyen de LEDS qui s'autorégulent en fonction de la luminosité ambiante.

 

Pour rappel, le coût global de l'ensemble des travaux (rénovation 2016 et extension 2017) s'élève à 580.000 €. Le financement se répartit entre : un emprunt de la municipalité pour 180.000 € remboursable sur 20 ans, une subvention de 174.000 € au titre de la dotation à l'Équipement des Territoires Ruraux (DETR) et une subvention du G.I.P. Objectif Meuse pour un montant de 225.000 €.

 

 

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2018 2 02 /01 /janvier /2018 09:02

 

Pour le dernier jour de l'année 2017, l'Est Républicain a publié une double page sur l'extension de l'école élémentaire.

 

Elle est à l'initiative de l'architecte Dominique Millet qui a sollicité les entreprises ayant travaillé sur cette extension. C'est donc une double page qui ne coûte rien à la commune mais qui lui fait une belle publicité ainsi qu'aux entreprises.

 

Merci à ces entreprises ainsi qu'aux journalistes du quotidien.

Extension de l'école élémentaire : une double page dans l'Est Républicain
Extension de l'école élémentaire : une double page dans l'Est Républicain
Partager cet article
Repost0
1 janvier 2018 1 01 /01 /janvier /2018 12:50

 

La préfecture vient de lancer une alerte jaune sur le département pour vents forts.

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2018 1 01 /01 /janvier /2018 10:37

 

Je vous souhaite une excellente année 2018. Santé, bonheur, réussite, ...

 

Que tout vous soit plus beau, plus bon, plus prospère que l'année précédente. Que ce qui fut difficile hier ne soit désormais plus qu'un mauvais souvenir du passé. Que l'avenir soit plein de souvenirs joyeux à construire.

 

Me voici reparti pour 365 jours de labeur à votre service. A moi les contrariétés, les colères, les mesquineries, les soucis, les inquiétudes, les difficultés, les tracas, le stress, ... dont rares sont ceux qui en mesurent l'ampleur. Et malgré tout l'espoir, la joie, de trouver ce qui sera le meilleur pour chacun d'entre vous et notre village. Le plaisir aussi de constater la satisfaction de nombreux pagnotins et pagnotines.

 

Mes meilleurs voeux 2018
Partager cet article
Repost0
27 décembre 2017 3 27 /12 /décembre /2017 19:00

 

 

Chers administrés,

 

Notre village avec ses habitants fait partie des 33 000 communes rurales de notre pays. Au total, nous sommes plus de 22 millions de ruraux à habiter dans ces communes.

 

C’est une force que nous devons mobiliser pour une juste cause : la lutte pour le maintien d’un prix de l’eau raisonnable.

 

Or, il y a aujourd’hui un risque. Celui que les outils qui gèrent notre réseau d’eau soient supprimés au profit d’une organisation plus grosse et moins agile. Si rien n’est fait, une loi, votée en 2015, imposera aux communes de renoncer à une gestion sobre et efficace garantissant un prix inférieur à ce que les gros réseaux proposent.

 

Pour cela, je vous invite à signer (et faire signer) une pétition, initiée par l’Association des maires ruraux de France (AMRF), dont nous sommes membres. En signant ce texte, vous aidez les maires à interpeller le Gouvernement et le Parlement (Assemblée nationale et Sénat) pour réviser le caractère obligatoire du transfert de ces compétences et garantir un mode de gestion qui n’aboutisse pas à confier la gestion à des opérateurs motivés par la seule rentabilité économique et donc au final à une hausse du prix de l’eau.

 

Pour signer la pétition, 4 possibilités s’offrent à vous :

 

  • rendez-vous le site www.change.org en recherchant la pétition « PRIX DE L’EAU – CITOYENS, ÉLUS, MOUILLEZ-VOUS ! »
  • tapez directement l'url suivante : http://bit.ly/2is0fUw
  • aller sur la page d’accueil du site de l’AMRF  (www.amrf.fr)
  • si vous n’avez pas Internet, demandez en mairie à signer la pétition papier

Comptant sur votre engagement.

 

Le Maire,

 

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2017 3 27 /12 /décembre /2017 16:58

Éditorial du président de l'AMRF, Vanik Berberian

Je me retrouve souvent dans les propos de l'AMFR. Alors, je partage.

 

 

Nous disons souvent au travers de ces pages, que le maire rural se caractérise par sa capacité à nager à contre courant. Ce pourrait même être une discipline olympique. Cette aptitude est un paramètre vital, au sens médical du terme, qui détermine l'état de santé de l'élu. Il exige un entraînement soutenu et régulier.

 

Et il en faut de la disponibilité et de l'endurance pour résister et vivre au quotidien ce qui, au fil des jours, ressemble à une longue marche sans fin. Cet entêtement lucide, la plupart des maires ruraux le pratiquent.

 

Ils le pratiquent pour des sujets aussi variés que le refus de l'aberrante application des normes lorsqu'elles sont inadaptées. Contre le comportement de tel ou tel citoyen qui confond intérêt général et intérêt particulier. Contre une conception totalitaire de l'organisation territoriale qui, par exemple, bafoue la liberté communale et rend obligatoire le transfert de la compétence « eau et assainissement » à l'intercommunalité.

 

Mais il faut se rendre à l'évidence, les données politiques ne sont plus vraiment les mêmes. Les partis politiques qui ont pendant quarante ans, au gré des alternances, mené la vie politique dans notre pays se sont effondrés sur eux-mêmes, et les autres qui participaient également au concert, sont dans un piteux état, assez comparable aux premiers, tant du point de vue de leur organisation interne que de leur audience auprès des français.

 

Conséquence, la nature ayant horreur du vide, c'est l'État central dans sa majesté, et singulièrement Bercy, qui prend le dessus comme jamais et oriente, pour ne pas dire dirige, les décisions politiques.

 

C'est la raison essentielle pour laquelle, en parallèle, les élus doivent rapidement reconsidérer la nature de leurs relations avec l'État et se débarrasser tout aussi prestement des réflexes et des mécanismes qui régissaient ce qui devient aujourd'hui, non plus des repères politiques, mais des postures fragiles et anachroniques. N'en déplaise aux caciques des partis et à la crème médiatique, qui font preuve de cécité ou font semblant de ne pas voir la réalité des urnes, le sujet n'est pas tant une opposition entre ce qui serait un ancien et un nouveau monde, mais plutôt l'acceptation de l'idée qu'il va falloir inventer ensemble, des formes nouvelles d'action.

 

Alors oui, au risque de paraphraser le sociologue Bourdieu, et j'accepte bien volontiers que le citer soit perçu par certains comme tinté d'archaïsme : être maire rural c'est, aujourd'hui plus que jamais, pratiquer un sport de combat.

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2017 2 26 /12 /décembre /2017 18:28

 

L'INSEE vient de nous communiquer les populations légales au 1er janvier 2015 en vigueur à compter du 1er janvier 2018 :

 

- population municipale calculée au 1er janvier 2015 : 1 028.

- population comptée à part au 1er janvier 22015 : 16.

- population totale au 1er janvier 2015 : 1 044.

 

- population recensée en 2017 : 1 023

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2017 7 17 /12 /décembre /2017 17:16

 

 

La qualité d'officier de police judiciaire (OPJ) est attribuée à tout maire nouvellement élu, sans habilitation préalable ni formation. Curieuse fonction.

 

Le maire, mais aussi ses adjoints sont des OPJ. Sur le territoire de leur commune, l'article 16 du Code de procédure pénale leur donne le droit d'exercer les mêmes pouvoirs que les officiers de police nationale ou de la gendarmerie. Ils peuvent mener des enquêtes sur leurs administrés, réaliser des perquisitions, et même arrêter des suspects.

Le code s'empresse toutefois de préciser que, quelle que soit l'opération menée par un maire-OPJ, il doit impérativement, et sans délai, en informer le procureur de la République qui reste son supérieur hiérarchique dans le cadre de ces missions. Chargé de vérifier qu'aucun vice de procédure n'a été commis par le maire, le procureur ne manquera pas de lui conseiller de laisser faire les professionnels.

Il nexiste aucun maire exerçant pleinement sa fonction d'OPJ. Et puis, on imagine mal un maire mettre ses concitoyens en garde à vue!

Le peu d'informations pratiques dont disposent les élus pour agir dans les clous n'incite pas non plus à intervenir.

Mes administrés me disent parfois "mais tu es OPJ, tu n'as qu'à faire ci ou ça" comme si j'étais le shérif. Ça dépasse mon rôle de médiateur de terrain si laffaire devient judiciaire. Je ne peux que demander au procureur d'intervenir.

Le maire a l'obligation d'informer les autorités judiciaires de toute infraction dont il a connaissance [par exemple par procès-verbal qui est un compte-rendu écrit et non un PV au sens d'amende], et c'est souvent ce à quoi il se cantonne.

Pour une affaire, j'ai eu une réponse 8 mois après.

 

Ce rôle d'OPJ se limite la plupart du temps à être un simple « assistant du procureur ». Aller chercher des informations sur ses concitoyens, ce n'est pas le rôle d'un maire.

 

En pratique, lors d'une enquête, c'est le juge ou le procureur qui attribue les rôles, et il ne donne pas de vrais pouvoirs d'OPJ au maire.  Le maire, bien qu'OPJ, n'est pas fait pour aller sur le terrain. C'est davantage le domaine des gendarmes ou des policiers.

 

Et la police du stationnement ?

 

« Le maire peut disposer d'un carnet à souches d'amendes forfaitaires afin de verbaliser lui-même les contraventions sanctionnées par une amende en matière de stationnement abusif ou gênant », a répondu le ministre de l'Intérieur à une question parlementaire. Il a cependant précisé qu'il n'était « toutefois pas d'un usage courant que les maires exercent eux-mêmes une telle fonction. » (QE JO Sénat, 30 juin 2016, n° 16190).

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens