Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2017 6 25 /11 /novembre /2017 10:13

Voilà une excellente nouvelle.

Même si Pagny n'apparait pas dans la liste de l'Est Républicain d'aujourd'hui, nous sommes classé en zone prioritaire.

 

Je me suis entretenu hier avec  un représentant de l’entreprise chargée de déployer la fibre dans la Région Grand Est pour le très haut débit et chez nous plus particulièrement.

 

 

L’armoire depuis laquelle la fibre sera déployée vers les particuliers sera posée en janvier 2018 à l'angle de l'Avenue du Général De Gaulle et de la Rue des Marais. Cela correspond à une position centrale pour desservir l'ensemble du village. Elle symbolise aussi la pose de la première pierre lors de la construction d'un édifice.

 

 

L'autorisation d'implantation sera signé lundi.

 

 

Ensuite les travaux d’amener de la fibre devraient commencer au second semestre 2018 et être terminés pour commercialisation au plus tard en 2020. A nous ensuite les autoroutes de l'internet.

 

Cé ti pa bo sa ? A suivre.

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2017 5 17 /11 /novembre /2017 18:20

 

Nous venons de recevoir le montant dela contribution incendie qui sera prélevée pour 2018.

 

Une contribution totale de 64 503 € calculée sur une population DGF (*) 2017 de 1 062 habitants et un potentiel fiscal (*) de 1 787 182 € [(*) source préfecture].

  • contribution sur la part habitant : 17 081 €.
  • contribution sur le potentiel fiscal : 48 580 €
  • part représentative de la disponibilité des sapeurs pompiers volontaires : - 1 158 € (une convention a été signée avec le SDIS pour la mise à disposition d'un employé communal)

.

C'est un coût, mais c'est aussi une participation indispensable pour couvrir les risques à couvrir pour la population. Solidarité et engagement.

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2017 5 17 /11 /novembre /2017 18:04

 

J'écrivais, il y a quelques jours, que notre station d'épuration fonctionnait très bien. Je crains que le prochain contrôle ne soit pas aussi positif.

 

En effet, une forte odeur d'hydrocarbures émanait cet après-midi de la station de relevage de la rue du Moulin. Une personne plus qu'indélicate ou totalement inconsciente a versé dans les conduites d'assainissement quelque chose comme du fioul (suite à un nettoyage de cuve ?).

 

Il a fallu faire pomper ce poste de relevage, mais également celui de la station d'épuration où un bassin sentait le fioul.

 

J'espère que cela n'aura pas de conséquences sur les roseaux de la station d'épuration et qu'ils ne seront pas détruits.

 

Pour nous les conséquences financières seront importantes : faire pomper puis envoyer ce liquide pour traitement dans un site approprié coûtera plusieurs milliers d'euros.

 

J'espère aussi que ce ne soit pas un acte de malveillance. On peut s'interroger au vu de certaines dégradations récentes dans le village.

 

Une personne fait l'imbécile et c'est toute la communauté qui paye. Plainte sera déposée.

 

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2017 1 13 /11 /novembre /2017 09:45

 

Notre station d'épuration est soumise aux exigences réglementaires de la police de l'eau, notamment en termes d'autosurveillance. Une entreprise spécialisée est sollicitée pour réaliser deux campagnes de mesures annuelles sur 24 heures.

 

La conclusion : le fonctionnement de la station est satisfaisant. Les exigences réglementaires sont respectées, l'effluent traité est de bonne qualité physico-chimique.

 

Pour indications sur les concentrations :

- MES (matières en suspension : rendement à 94,2 % (rendement exigé : 50 %)

- DCO (demande chimique en oxygène) : rendement à 89,7 % (rendement exigé : 60 %)

- DBO5 (demande biologique en oxygène sur 5 jours) : rendement à 96,8 % (rendement exigé : 60 %)

 

 

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2017 4 09 /11 /novembre /2017 12:15

 

Nous avons reçu, hier à l'abbaye des Prémontrés à Pont-à-Mousson, la plus haute distinction qui reconnait l'engagement de notre collectivité dans une démarche "Zéro Pesticide".

 

Nous sommes engagés dans cette démarche depuis 2008 grâce à un écologiste que j'avais recruté dans l'équipe municipale afin de prendre en compte l'écologie au sein de la commune par ses connaissances pointues dans ce domaine. Passage de la théorie à la pratique : c'était le rôle du maire.

 

Crainte d'une certaine résistance au changement : tellement simple de vaporiser un produit chimique sur les mauvaises herbes une fois dans l'année. Plus compliqué d'utiliser les techniques alternatives existantes qui nécessitent de revenir plus souvent sur le terrain mais qui évitent les pollutions diffuses du sol ou de l'air. Du matériel  adapté a été acquis. De nouvelles méthodes et une autre organisation mises en place. Moins de contraintes que l'utilisation de produits phytosanitaires qui nécessitent des armoires de stockage sécurisée, des habilitations qui coûtent chers, l'obligation d'une "tenue de cosmonaute" pour répandre ces produits. Moins de risques aussi pour la santé des agents et des personnes à proximité.

 

Aujourd'hui, les craintes de plus de travail et de pénibilité se sont estompées. L'organisation est primordiale. Par exemple, un agent qui passe régulièrement au cimetière chaque semaine lui permet d'arracher quelques herbes, moins fatiguant que de passer des heures à désherber de grandes surfaces parce qu'on a laisser les herbes proliférer.

 

Depuis 2008, nous sommes au-delà des obligations réglementaires qui s'imposent désormais aux collectivités depuis le 1er janvier 2017 et bientôt aux particuliers.

 

Cette distinction est à l'initiative de la Région Grand Est avec le concours des Agences de l'eau Rhin Meuse, Seine Normandie (dont un objectif est de protéger les eaux souterraines et les rivières) et de la FREDON. Depuis 4 ans en Alsace, cette distinction existe en Lorraine depuis cette année.

 

Les communes acquièrent une, deux ou trois libellules en fonction du niveau de leur engagement. Du premier coup, nous avons obtenu la plus haute distinction.

 

Cela se traduira par un panonceau à chacune des entrées du village avec l'envie de conserver cette distinction et de sensibiliser nos habitants à la protection de leur environnement.

 

Ma commune sans pesticide. Nous sommes tous concernés.

 

Pourquoi une libellule ?

Cet insecte est le symbole de la bonne santé des milieux humides. On trouve des libellules près des cours d'eau et des étangs lorsqu'une certaine qualité de l'eau est préservée.

C'est un animal fragile et élégant, un des innombrables trésors de la biodiversité sur le territoire du Grand Est.

 

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2017 1 06 /11 /novembre /2017 23:44

 

Un certain nombre de personnes ne comprend pas le système d'ouverture de la porte permettant d'accéder à l'Agence Postale Communale.

 

Nous avons rajouter un petit appareil lumineux à côté de la platine d'appel habituelle.

 

Pour signaler votre présence à la préposée, vous pouvez appuyer sur la cloche du carré blanc de la platine d'origine ou appuyer sur le bouton rouge situé sous le voyant lumineux vert.

 

Le voyant lumineux rouge vous indique qu'il est inutile de clancher et de secouer violemment la porte. Il faut patienter pour donner le temps à la préposée de débloquer la porte.

 

L'autre voyant vert, lorsqu'il s'allume, vous invite à clancher et à tirer la porte vers vous pour entrer.

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2017 1 06 /11 /novembre /2017 23:21

 

Le préfabriqué de la déchèterie a été forcé ce WE. On peut se demander ce que recherchaient les personnes qui s'y sont introduites. Ce local permet aux personnes qui s'occupent de la déchèterie d'avoir des conditions de travail convenables : toilettes, eau courante, électricité et plus simplement abri lorsqu'il fait froid.

 

Apparemment, rien n'a été volé. Comme son nom l'indique, on trouve des déchets dans une déchèterie et un déchet a peu de valeur.

 

Le(s) malfrat(s) pensai(en)t peut-être y trouver les lingots d'or de la mairie. (Pour ceux qui sont prêts à croire tout et n'importe quoi, je précise qu'il n'y a pas de lingots d'or à la déchèterie et à la mairie non plus.)

 

PS : D'après l'Académie Française, on devrait écrire déchèterie plutôt que déchetterie, car les termes féminins comportant le suffixe -erie et directement dérivés de substantifs en -et ne comptent qu'un seul t, a l'exception de billetterie.

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2017 1 16 /10 /octobre /2017 13:15
Centrale ventilation

 

Ce n'est pas un appareil de cuisine, mais la centrale de la ventilation double flux pour l'extension de l'école du centre. Plus de 2 m de long et 240 kg. Elle aura à réguler la ventilation en apportant de l'air frais qui sera réchauffé en partie par l'air chaud extrait en sortie des salles de classe.

 

Donc pas besoin d'ouvrir les fenêtres.

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2017 1 16 /10 /octobre /2017 10:05

 

Je partage souvent le point de vue de Michèle Tabarot, présidente de l' Association Nationale pour la Démocratie Locale (ANDL), députée des Alpes-Maritimes.

 

Voici l'éditorial du Bulletin des Elus Locaux de juillet-août 2017.

 
 

Le discours du chef de l'État devant le Congrès, suivi du discours de politique générale du Premier ministre devant l'Assemblée nationale, n'a fait que renforcer les craintes légitimes que peuvent nourrir les élus locaux face à des annonces très préoccupantes.

 

L'exécutif promet ainsi que les permis de construire seront accélérés et transférés aux intercommunalités dans les zones dites tendues, alors que le droit du sol est et doit demeurer une prérogative forte des communes.

 

Autre motif de préoccupation : l'exonération de la taxe d'habitation pour 80 % des ménages qui est annoncée pour avant la fin du mandat. Une telle mesure représenterait un manque à gagner pour les collectivités de l'ordre de 10 milliards d'euros. Il est toujours facile de présenter une exonération d'impôts, car les bénéficiaires n'y voient, bien entendu, que des avantages, même si, au final, il ne fait aucun doute que c'est bien le contribuable qui paiera le prix d'une telle mesure. En revanche, les élus locaux que nous sommes peuvent aussi y voir une attaque contre le principe de libre administration des collectivités. La taxe d'habitation est en effet un levier essentiel de l'autonomie des collectivités locales. Prétendre la remplacer par une dotation d'État, ce n'est ni plus ni moins qu'un acte recentralisateur. Nous savons, de surcroît, que ces engagements de compensation financière ne sont jamais tenus dans la durée.

 

L'État rêve d'imposer aux collectivités les efforts d'économies que lui est incapable de produire. Plus il aura la main sur les ressources des collectivités, plus il pourra faire de nos communes, départements et régions des variables d'ajustement.

 

La diminution du champ de la fiscalité locale est une atteinte sérieuse à l'autonomie financière et, par contrecoup, au principe de libre administration. La suppression, même partielle, de la taxe d'habitation n'est pas une bonne nouvelle pour la décentralisation et l'autonomie des collectivités territoriales.

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2017 1 16 /10 /octobre /2017 09:39

 

Le tracteur est à l'atelier du vendeur pour la mise en place des différentes options demandées. Nous en sommes à la phase de l'immatriculation.

 

Il était temps de remplacer le tracteur actuel qui a redu bien des services mais sur lequel nous risquions d'avoir des réparations importantes.

 

A noter que ce nouveau tracteur peut se conduire avec le permis B.

Le nouveau tracteur bientôt livré
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens