Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 janvier 2016 5 01 /01 /janvier /2016 12:01

Je vous souhaite une très bonne année 2016, pleine de projets, de rencontres et de belles surprises, une santé à toute épreuve et un avenir serein.

Partager cet article
Repost0
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 07:12

 

Florence Berthelot vous accueillera en mairie durant les trois prochaines semaines pendant les vacances de la secrétaire en titre, Karen.

 

Elle nous est détachée par le Centre de Gestion de la Meuse. Elle ne sera pas seule. Charline sera présente. Bien que fortement autonome, son statut de stagiaire ne lui permettait pas de rester seule au secrétariat de mairie. Voilà la raison de la présence de Florence. Avant de partir, Karen a présenté à Florence l'essentiel de ce qu'il faut savoir sur notre secrétariat. Et Charline sera là pour les détails.

Passage des consignes

Passage des consignes

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2015 6 25 /07 /juillet /2015 10:01

 

Un message que l'on m'a transmis. A prendre avec le recul nécessaire. Les donneurs de leçons sont nombreux mais ont souvent la mémoire courte ou pas du tout et importunent ceux qui ne demandent rien. Un texte à réfléchir et à sourire.

 

 

Merde a la fin !

Ça c'est bien vrai ...! A méditer ...

 

 

Seuls les plus de 50 ans peuvent comprendre !

 

Vengeance des vieux à la caisse d'un supermarché,

 

Une vieille dame choisit un sac en plastique pour ranger ses achats.

 

La caissière lui reproche de ne pas se mettre à l'écologie et lui dit : "Votre génération ne comprend tout simplement pas le mouvement écologique. Seuls les jeunes vont payer pour la vieille génération qui a gaspillé toutes les ressources !"

 

La vieille femme s'excuse auprès de la caissière et explique : "Je suis désolée, il n'y avait pas de mouvement écologiste de mon temps."

 

Alors qu'elle quitte la caisse, la mine déconfite, la caissière ajoute : "Ce sont des gens comme vous qui ont ruiné toutes les ressources à nos dépens. C'est vrai, vous ne considériez absolument pas la protection de l'environnement dans votre temps !"

 

 

Alors, un peu énervée, la vieille dame fait observer qu'à l'époque on retournait les bouteilles de verre consignées au magasin. Le magasin les renvoyait à l'usine pour être lavées, stérilisées et remplies à nouveau : les bouteilles étaient recyclées, mais on ne connaissait pas le mouvement écologique.

 

Elle ajoute :  De mon temps, on montait l'escalier à pied ; on n'avait pas d'escaliers roulants et peu d'ascenseurs.

 

On ne prenait pas sa voiture à chaque fois qu'il fallait se déplacer de deux rues : on marchait jusqu'à l'épicerie du coin.

 

Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

 

 

On ne connaissait pas les couches jetables : on lavait les couches des bébés. On faisait sécher les vêtements dehors sur une corde.

 

On avait un réveil qu'on remontait le soir. Dans la cuisine, on s'activait pour préparer les repas ; on ne disposait pas de tous ces gadgets électriques spécialisés pour tout préparer sans efforts et qui bouffent des watts autant qu'EDF en produit.

 

Quand on emballait des éléments fragiles à envoyer par la poste, on utilisait comme rembourrage du papier journal ou de la ouate, dans des boîtes ayant déjà servi, pas des bulles en mousse de polystyrène ou en plastique.

 

On n'avait pas de tondeuses à essence autopropulsées ou autoportées : on utilisait l'huile de coude pour tondre le gazon.

 

On travaillait physiquement; on n'avait pas besoin d'aller dans un club de gym pour courir sur des tapis roulants qui fonctionnent à l'électricité.

 

Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

 

 

On buvait de l'eau à la fontaine quand on avait soif. On n'utilisait pas de tasses ou de bouteilles en plastique à jeter.

 

On remplissait les stylos dans une bouteille d'encre au lieu d'acheter un nouveau stylo.

 

On remplaçait les lames de rasoir au lieu de jeter le rasoir entier après quelques utilisations.

 

Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

 

 

Les gens prenaient le bus, le métro, le train et les enfants se rendaient à l'école à vélo ou à pied au lieu d'utiliser la voiture familiale et maman comme un service de taxi 24 H sur 24.

 

Les enfants gardaient le même cartable durant plusieurs années, les cahiers continuaient d'une année sur l'autre, les crayons de couleurs, gommes, taille-crayon et autres accessoires duraient tant qu'ils pouvaient, pas un cartable tous les ans et des cahiers jetés fin juin, de nouveaux crayons et gommes avec un nouveau slogan à chaque rentrée.

 

Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

 

 

On n'avait qu'une prise de courant par pièce, et pas de bande multiprises pour alimenter toute la panoplie des accessoires électriques indispensables aux jeunes d'aujourd'hui.

 

 

ALORS VIENS PAS ME GONFLER AVEC TON MOUVEMENT ECOLOGISTE !

 

 

Tout ce qu’on regrette, c’est de ne pas avoir eu assez tôt la pilule, pour éviter d’engendrer la génération des jeunes cons comme vous, qui s’imaginent avoir tout inventé, à commencer par le travail, qui ne savent pas écrire 10 lignes sans faire 20 fautes d’orthographe, qui n’ont jamais ouvert un bouquin autre que des bandes dessinées, qui ne savent pas qui a écrit le Boléro de Ravel… (pensent même que c’est un grand couturier), qui ne savent pas mieux où passe le Danube quand on leur propose Vienne ou Athènes, etc.

 

 

Mais qui croient tout de même pouvoir donner des leçons aux autres, du haut de leur ignorance crasse !

 

MERDE à la fin !

 

Merci de ne pas imprimer ce message afin de préserver l'environnement.

Mais ne vous privez pas de faire suivre ! (ah ! ça défoule !)

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2015 4 23 /07 /juillet /2015 07:15

Je viens d'apprendre ce matin que certaines personnes se seraient plaintes de la fermeture de la déchetterie le samedi 1er novembre 2014.

 

C'était un jour férié. Par conséquent les agents qui s'en occupent ne travaillaient pas ce jour-là, tout comme la (ou les) personne(s) qui s'est (se sont) permis d'exprimer sa (leur) "mauvaise humeur".

 

A la demande de nos agents qui n'ont pas pour vocation de se faire "engueuler", une affichette, spécifiera que le samedi 15 août, étant jour férié, la déchetterie ne sera pas ouverte ce jour-là.

 

Lamentable d'en arriver là. Un peu de respect.

 

 

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2015 3 08 /07 /juillet /2015 21:53

C'est l'impression que l'on pouvait avoir ce soir au mouillage : une grosse péniche de type résidentiel stationnait sous le pont laissant malgré tout un passage tout juste suffisant.

 

Pas de place le long des pontons déjà occupés par six bateaux de plaisance.

 

Vu de loin la péniche paraissait très bien aménagée et confortable.

Canal bloqué
Partager cet article
Repost0
4 juillet 2015 6 04 /07 /juillet /2015 08:22

A Claudine, Stéphanie, Yann et les autres...

 

Elles et ils sont les chevilles ouvrières de nos secrétariats de mairies. Toujours disponibles et sachant se rendre indispensables.

 

Connaissant bien nos habitants et leurs besoins, ils connaissent aussi nos petites faiblesses et imperfections.

 

Plus que des secrétaires au sens premier du terme, ils sont de vrais collaborateurs, décryptant les circulaires avec précision et sachant jongler avec les chiffres de la nomenclature comptable comme personne.

 

Si la loi NOTRe devait passer en l'état, personne ne peut mieux qu'elles, imaginer ce qu'en seraient les conséquences pour nos populations.

 

Leur conscience professionnelle fait qu'ils restent en retrait du débat bien qu'ils soient aussi, à titre personnel très concernés, tout comme le sont l'ensemble des personnels communaux ou intercommunaux par les mutualisations qui se profilent à l'horizon.

 

Aucune réorganisation ne devrait pouvoir se faire sans qu'ils soient consultés et même associés aux réflexions.

 

Or, personne n'en parle et leur sort est absent des débats comme s'ils n'existaient pas. Et pourtant, ils incarnent aussi la notion de service public.

 

Aujourd'hui plus que jamais, je tenais à les saluer en notre nom à tous.

 

Vanik Berberian

 

Souce : l'édito de Net-Infos, la lettre Internet des Maires Ruraux de juillet 2015

 

 

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2015 6 04 /07 /juillet /2015 08:16

Cela ne s'est pas passé à Pagny, mais ...

 

Une mauvaise piqûre d’insecte sur un enfant de maternelle suivie d’une infection nécessitant une hospitalisation en urgence.

Qui est responsable ? La maîtresse et la commune bien sûr !

 

Le jour de la rentrée des classes, en récupérant son jeune enfant à la sortie de la maternelle, une maman constate que l’index gauche de son bambin est légèrement enflé. Le lendemain l’enfant doit être conduit aux urgences pour subir une intervention chirurgicale...

 

Une infection bactérienne est diagnostiquée (staphylocoque doré) laquelle proviendrait de la piqûre d’un insecte non identifié.

 

La piqûre d’insecte a-t-elle eu lieu pendant le temps scolaire ? L’expert ne se prononce pas. Elle a très bien pu, selon lui, se produire la veille de la rentrée.

 

Mais pour la maman aucun doute : si son enfant a été piqué, c’est nécessairement à l’école. Pas chez elle, ni sur le trajet. Elle est bien trop vigilante. C’est donc la faute aux enseignants qui n’ont pas correctement surveillé les enfants et à la commune qui n’a pas bien entretenu ses locaux !!!!

D’où la saisine du tribunal administratif...

 

Les sous-entendus de la requête sont révélateurs d’un état d’esprit procédurier :

- plus vigilants, les enseignants auraient pu éviter la piqûre !

- un meilleur entretien des locaux aurait dissuadé les insectes indésirables d’y trouver refuge ou escale !!!

 

Les juges du tribunal administratif de Melun ont dû sourire en imaginant les enseignants armés d’insecticides ou de tapettes à mouche prêts à dégainer, ou le maire de la commune prenant des arrêtés de police interdisant aux insectes de pénétrer dans l’établissement ou de survoler l’école ! Et encore eût-il fallu préserver la libre circulation des espèces protégées !

 

Bien que rendu le 1er avril, le jugement reste sobre dans sa motivation pour débouter la requérante : l’enfant ne s’est pas plaint de douleurs lorsqu’il était à l’école et aucune pièce du dossier ne permet d’établir que la jeune victime a été piquée alors qu’elle était à l’école. Ainsi ni l’Etat, ni la commune ne sont responsables.

Ouf !

 

Osons quand même espérer, pour la bonne gestion des deniers publics, que si la preuve d’une piqûre à l’école avait pu être rapportée, la solution eût été identique... A défaut nous souhaitons beaucoup de courage aux enseignants et aux élus locaux pour dégager des solutions préventives qui ne soit pas piquée des hannetons.

 

Souce : Net-Infos, la lettre Internet des Maires Ruraux de juillet 2015

Partager cet article
Repost0
25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 21:07

 

Plein de gendarmes avenue du Général De Gaulle. Pas moins de quatre véhicules de la gendarmerie dont une voiture banalisée et une autre avec un chien de recherche. De quoi se poser des questions et envisager bien des scenarii.

 

En fait, un avis de recherche avait été lancé en début d'après midi. Une personne disparue. Partie à pied de l'unité Alzheimer de Foug, elle a été retrouvée en face du domicile du maire. Cela fait une belle trotte de Foug à Pagny pour une personne âgée. Plus de peur que de mal. Tout est rentré dans l'ordre vers 18h.

Partager cet article
Repost0
21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 21:49

 

Les pluies diluviennes du 17 avril dernier avaient fortement raviné le chemin au voisinage de la chapelle de Massey.

 

Voici une photo, où l'on voit la profondeur du sillon creusé : on s'y enfonce jusqu'au genou.

Dégâts du 17 avril réparés

 

Les employés communaux ont comblé ces tranchées avec des cailloux fournis gracieusement par la carrière Novacarb, suite aux accords passés il y a quelques années.

Partager cet article
Repost0
3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 15:00

 

15 avril

 

Les tilleuls de l'avenue du Général De Gaulle ont parfois de drôles de têtes.

 

Voici un des monstres de l'avenue. Avec de l'imagination mais pas trop, vous pourrez, en vous promenant et en prenant le temps, découvrir d'autres monstres et aliens.

Avril 6 : Le monstre de l'avenue
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens